• [movie] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

       Bonjour à tous ! En ce dimanche pluvieux, j'ai passé l'après-midi et la soirée dans mon lit à regarder des films. Il faut avouer qu'il fait tellement froid que je n'avais pas vraiment le courage de me m'installer à mon bureau pour bosser (bon, ok, j'ai quand même dû le faire pour écrire cet article ^^'). J'ai donc regardé deux films qui traitent d'un même sujet : la ségrégation raciale aux Etats-Unis et la lutte pour les droits civiques des Afro-américains. Ces deux films sont La Couleur des sentiments (avec la magnifique Emma Stone) et Selma. J'ai donc décidé de rédiger un article sur ces deux films, en commençant par Selma.

    SELMA

    F I C H E   D U   F I L M

    Titre original : Selma
    Année : sortie en France le 11 mars 2015
    Durée : 128 minutes
    Genre : Drame biographique
    Réalisation : Ava DuVerney
    Acteurs : David OyelowoTom WilkinsonCommonTim Roth

    S Y N O P S I S

       En 1964, Martin Luther King reçoit le Prix Nobel de la Paix pour sa campagne en faveur des droits civils des Afro-américains. La même année, de nombreux Afro-américains dont Annie Lee Cooper souhaitent s'inscrire pour voter, cependant l'administration de Selma en Alabama l'en empêche, l'obligeant à réaliser toute une série de démarches pour pouvoir voter. Martin Luther King rencontre donc le président Lyndon Johnson et lui demande de rédiger une loi pour laisser les Afro-américains exercer librement leur droit de vote, cependant, le président prétexte être trop occupé avec la guerre du Viêt-Nam pour régler ce problème. King et d'autres personnes désireuses de défendre les droits des Afro-américains décident donc d'organiser une marche pacifique de Selma à Montgomery. Néanmoins, le shérif et le gouverneur de l'Alabama, George Wallace, sont opposés à son projet et ne vont pas hésiter à utiliser la force pour l'arrêter.

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Avant d'entrer dans les détails de ce film, je pense qu'il est important de le situer dans le contexte de l'époque. Nous sommes donc dans les années 1960 aux Etats-Unis. La ségrégation raciale existe aux Etats-Unis depuis la fin du 19e siècle, mais dans les années 50-60, plusieurs lois voient le jour pour rendre leurs droits aux Afro-américains. La figure principale de ce mouvement est Martin Luther King dont tout le monde connait le fameux discours I have a dream. Je pense qu'en tant qu'Européens, on connait très peu ce chapitre de l'Histoire. On sait juste que les Noirs n'avaient pas les mêmes droits que les Blancs aux USA (par exemple ils devaient s'asseoir au fond du bus, n'avaient pas accès aux mêmes écoles etc.) et que Martin Luther King a débarqué dans les années 60 pour changer la situation et qu'il fut ensuite assassiné. Je pense que cela résume bien les choses, mais ceci n'est qu'un résumé, en fait, l'histoire est bien plus compliquée que ça, et je trouve dommage de réduire un tel combat, long de plusieurs années, en seulement trois phrases. Le sujet m'a intéressé par le passé, alors je peux vous renvoyer vers quelques pages wikipédia et ouvrages intéressants traitant du sujet.

    Sur Wikipédia : Ségrégation raciale aux Etats-Unis, Mouvement afro-américain des droits civiques, I have a dream, Boycot des bus de Montgomery, Selma to Montgomery Marches (en anglais).

    Ouvrages intéressants :

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)   [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)   [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

     

       Pour en revenir au film... J'ai été agréablement surprise. En toute sincérité, quand j'ai lu la storyline, je me suis dit "Oh, encore un film sur Martin Luther King, ça va être barbant de mater ça pendant deux heures" et en fait : pas du tout ! Je n'ai pas vu les deux heures passer. La réalisatrice a réussi à garder éveillé l'intérêt du spectateur pendant toute la durée du film sur un sujet qui me semblait vu et revu. Sans oublier, une bonne dose d'émotions. Je pleure rarement en regardant un film, je suis beaucoup plus sensible quand je lis un livre, en général je suis impassible (sauf quand un chien meurt, là je crie et fonds en larmes). Le film a vraiment réussi à toucher ma sensibilité. Notamment lors des scènes de violence (la mort de Jimmy Lee Jackson, la scène du Bloody Sunday), j'avais l'impression d'être dans le film, avec les manifestants, ou comme les millions de téléspectateurs américains devant leur poste à l'époque de la marche. J'ai été saisie par l'effroi, l'incompréhension et les larmes me sont montées aux yeux. Comment les policiers pouvaient être aussi violents ?! Même si c'était un ordre de leur chef, j'avais l'impression qu'ils prenaient du plaisir à tabasser les Noirs, ce sentiment s'est vu renforcer par la présence des badauds blancs qui étaient venus assister à la première marche. Comment pouvaient-ils rester là ? J'aurais juste voulu remonter dans le temps et pouvoir faire quelque chose pour eux. C'est quand même grave quand on y pense, les années 60, c'est pas si loin que ça. Jimmy Lee Jackson avait par exemple l'âge de mes grands-parents, donc ça fait quoi... deux générations ? Comment pouvait-on encore être aussi sauvage et inhumain à l'époque ? On pourrait croire que les gens étaient civilisés au 20e siècle, mais c'est faux, il y avait encore des doctrines qui faisaient croire que les blancs étaient supérieurs aux autres races et les gens y croyaient... C'est tellement incompréhensible pour moi. Ca m'a un peu rappelé le téléfilm français intitulé La Controverse de Valladolid que j'avais regardé au collège et qui traitait de la question "Est-ce que les Indiens d'Amérique sont des êtres humains ?", j'avais déjà été choquée qu'on puisse poser une telle question et douter de leur humanité, mais à l'époque, la distance historique (cela s'est passé au 16e siècle) avait joué, cependant, cette fois-ci il n'en est rien ! Cela s'est passé il y a 50 ans ! C'est tellement récent que j'en suis horrifiée.

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)[film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)[film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

       J'ai donc été extrêmement touchée par ce film et par plusieurs personnages. J'ai trouvé que David Oyelowo était magistral dans son rôle de Martin Luther King, cependant ce n'est pas le personnage qui m'a le plus touchée. L"histoire de Jimmy était pour moi la plus marquante, sa mère et son grand-père y ayant fortement contribué. John Lewis fut également un personnage marquant.

       Ensuite, c'est étrange que l'histoire n'ait pas retenu le nom de Lyndon B. Johnson, du moins. Pour ma part, je le connaissais uniquement de nom alors qu'il a contribué à de grandes choses ! Vous saviez qu'il avait été élu juste après l'assassinat de JFK et avait obtenu une écrasante majorité aux élections ? Et son mandat a été marqué par les mouvements raciaux. C'est donc lui qui a signé le Voting Right Act de 1965 ! Dans le film, on voit comme le président fur tiraillé entre deux problèmes majeurs : le vote des Noirs et la guerre au Viêt-Nam, et ses difficultés à faire un choix. Cependant j'ai bien aimé l'acteur qui l'a incarné, et sa prise de position qui s'est affermie à la fin du film. Par contre, j'ai trouvé George Wallace absolument exécrable et très bien interprété par Tim Roth, à chacune de ses apparitions on avait envie de l'étriper. 

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)[film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)[film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

       J'ai aussi apprécié de voir que dans le mouvement Afro-américain, il y avait également des dissidences, qu'ils ne suivaient pas tous Martin Luther King comme des moutons, mais qu'à la fin ils ont réussi à surmonter leurs différences au profit d'un projet plus grand. La fin m'a également plue, notamment avec l'insertion d'images d'archive. Ces archives ont permis d'augmenter la force du film, faisant grimper l'émotion à son paroxysme. Tout comme le "ce qu'ils sont devenus", ça renforçait le côté vraisemblable et véridique du film.

       Enfin, ce film a parlé à mon côté féministe. Car OUI il a été réalisé par une femme ! Je trouve que trop souvent les femmes sont délaissées dans la réalisation, et ce film montre qu'une femme en est tout à fait capable. Sans oublier que les rôles féminins étaient également consistants et incarnés par des actrices de talent.

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

       Après avoir visionné ce film, une idée me taraudait... Qu'en est-il de la réalité historique ? Ava DuVernay s'est-elle suffisamment renseignée sur les faits historiques ou l'histoire a-t-elle été romancée ? Certaines personnes avaient critiqué ce film, notamment à cause de sa représentation du Président Johnson. J'avoue que le film m'avait tellement prise aux tripes que j'aurais été déçue si la vérité historique n'avait pas été respectée, mais d'après ce que j'ai pu lire, je pense que ce film est très proche de ce qu'il s'est passé dans la réalité. 

    E N   C O N C L U S I O N

    9/10

       Comment ai-je pu passer à côté de ce film pendant tout ce temps ? Pire, comment cela se fait-il que j'en avais jamais entendu parler ? J'ai honte. En tout cas, je le conseille à tout le monde. J'ai passé un excellent moment à le regarder. Je n'y vois aucun défaut, et je suis d'autant plus ravie qu'il s'agisse d'un film biographique qui a respecté les faits historiques (les histoires romances, c'est bien, mais l'histoire, la vraie avec un grand H c'est mieux).

    [film] Selma ∞ let' fight for our rights (Review)

     

    S. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :