• GIRLBOSS #1

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

    F I C H E   D E   L A   S E R I E

    Titre original : Girlboss
    Année : 2017
    Episodes : 13 (30 minutes)
    Genre : Comédie
    Chaîne de diffusion : Netflix

    S Y N O P S I S

       Rebelle et fauchée, Sophia se bat pour créer un véritable empire en ligne tout en apprenant à être la patronne. Une série comique inspirée du best-seller Girlboss de Sophia Amoruso, la fondatrice du site Nasty Gal.

    (c) ALLOCINE

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       C'est en fouillant sur les nouveautés Netflix que je suis tombée sur cette série et au vu des très bonnes critiques, je me suis lancée, en plus, le rôle principal est tenu par Britt Robertson une actrice que j'aime beaucoup et j'avais l'espoir de pouvoir enfin la voir dans une série qui cartonnait (jusqu'ici, je l'avais vue uniquement dans des séries qui n'avaient pas fait long feu : Life UnexpectedThe Secret CircleUnder the Dome), en plus, elle est brune dans cette série, ce qui change un peu et lui donne un air plus adulte. Mais quelle ne fut pas ma déception... Autant le dire tout de suite, cette série ne m'a pas du tout accrochée. J'y suis pourtant allée avec beaucoup d'optimisme, mais elle n'a pas su captiver mon intérêt, au final j'ai fait défiler les épisodes les uns après les autres juste pour en finir et pouvoir écrire une critique complète sur l'ensemble de la saison. Heureusement pour moi, la saison n'est pas trop longue, j'ai bien aimé le format de 13 épisodes de 30 minutes (même si le premier épisode est un peu plus long), ça permet d'enfiler les épisodes les uns après les autres sans y perdre une semaine et j'ai été ravie que la plupart des épisodes s'approchent plus des 25 que des 30 minutes : encore une économie de temps !

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)[série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)[série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

       Pourquoi tant de haine me direz-vous ? Je ne sais pas. Je suis juste peut-être fatiguée de toutes ces séries qui tournent autour du cul et de personnages beaucoup trop extravagants pour moi. Parce que oui, j'ai trouvé l'humour de la série vraiment très lourd (même si j'ai ri quelques fois quand même) et j'ai trouvé les personnages principaux vraiment antipathiques. Oui, l'idée que Sophia fasse fortune grâce à ebay après des années de galère où tout le monde (y compris son père) la traitait comme une bonne à rien m'a plue, j'ai trouvé génial qu'une fille en qui personne ne croyait arrive à monter son affaire et à devenir riche (une belle success story comme les Américains en raffolent et l'histoire vraie de Sophia Amoruso), mais le comportement et la personnalité de Sophia m'ont vraiment déplu. Je suis peut-être trop coincée, trop vieux jeu, mais je l'ai trouvée beaucoup trop décalée pour moi. J'aime bien les personnages un peu torturés, mais le problème ici c'est que j'ai trouvé Sophia assez vulgaire (peut-être à cause de son franc parler ?). Pour moi, cette série est un peu à l'image de ce qui se trouve partout à la TV en ce moment : une jeune femme menant une vie débridée, beaucoup de scènes de sexe, des personnages gays stéréotypés, etc. J'ai quand même aimé le fait que c'était inspiré d'une histoire vraie, ça donne un peu de profondeur à la série malgré tout. Autre point qui m'a un peu dérangée, le côté très 60'/70' du look de l'héroïne. Alors, oui je sais, cela revient à la mode et Sophia a un bon sens de la mode, mais en toute sincérité, c'est un style que je n'apprécie pas du tout. Les chansons de la série sont quand même sympa. Il y a un peu de romance, mais une fois de plus, le couple n'a pas su me transporter. 

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)[série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)[série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

       Même si mon avis est assez négatif, il ne faut pas pour autant croire que j'ai détesté la série. Disons plutôt que j'en attendais beaucoup et que j'ai été déçue par ce que j'ai trouvé. Je ne pense pas néanmoins que la série est à jeter. Je pense que si je l'avais regardé sans grandes espérances en me faisant un épisode de temps en temps, cela aurait été beaucoup moins indigeste, mais pour moi, on est loin des séries addictives. J'ai vu que plusieurs fans avaient fait une pétition pour une saison 2, mais j'espère vraiment qu'il n'y en aura pas car j'ai beaucoup de mal à abandonner les séries avant qu'elles soient finies or je n'ai pas très envie de me forcer à regarder d'autres épisodes de celle-ci.

    [série US] Girlboss ∞ Review (Saison 1)

    Crédits pour les gifs

    E N   C O N C L U S I O N

       Cette série est une petite déception en ce qui me concerne. J'avais lu de très bonnes critiques et je m'attendais donc à être emballée par la série, mais au final, je me suis beaucoup ennuyée et j'ai regardé les épisodes d'un oeil très distrait juste pour dire que j'avais terminé la saison ! 6/10. 

    S.


    1 commentaire
  • LAS CHICAS DEL CABLE #1

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

    F I C H E   D E   L A   S E R I E

    Titre original : Las Chicas del Cable / Cable girls
    Année : 2017
    Episodes : 8 (50 minutes)
    Genre : Drame
    Chaîne de diffusion : Netflix

    S Y N O P S I S

       Être une femme en 1928 n'était pas simple. Grâce à leur travail de standardiste, quatre jeunes femmes en quête d'indépendance créent une relation qui va changer leur vie.

    (c) ALLOCINE

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Je suis tombée sur cette série par hasard, elle est apparue dans mes suggestions et n'avait pas vraiment retenu mon attention. Pourquoi ? Tout simplement à cause du titre en espagnol. Même si j'aime beaucoup les séries qui ont un contexte historique, le fait que cela soit une série espagnole m'avait un peu refroidie. J'ai toujours trouvé que les acteurs espagnols surjouaient, que leurs expressions n'étaient pas naturelles, l'intrigue trop lente, et mis à part Un, dos, tres que j'avais découvert comme beaucoup d'autres adolescentes sur M6, j'avais toujours fui les productions espagnoles alors que beaucoup de synopsis m'auraient pourtant intéressée. Pour celle-ci, je me suis lancée uniquement à cause de Netflix et je dois avouer que j'ai bien fait de me lancer car au final ce fut une très belle découverte.

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)[série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)[série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

       L'intrigue se déroule donc à Madrid dans les années 1920, durant les années folles. À cette époque, la situation espagnole est quelque peu chaotique : plusieurs coups d'état ont échoué, le pouvoir du roi Alphonse XIII est chancelant et comme partout en Europe, les suffragettes se battent pour imposer leurs droits les plus élémentaires. Ce contexte caractérisé par l'instabilité politique m'a tout de suite conquise. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère qui se dégage dans la série avec ses beaux costumes d'époque et ses décors tout droit sortis d'une autre époque. Dès les premières minutes, on est transportés à une autre époque et étant amatrice de complots politiques et autre, j'ai été ravie de voir incorporé dans l'intrigue le problème des écoutes téléphoniques au service de la couronne. J'espère que le contexte politique sera encore plus exploité dans la seconde saison car on n'est pas très loin de l'époque où la République est proclamée et où la famille royale doit s'exiler (1931).

       Ce qui m'a le plus intéressée dans cette série, outre le contexte historique qui m'a beaucoup plu, c'est le rôle central de la femme. En effet, cette série est centrée autour de quatre femmes qui ont des parcours et des personnalités très différentes mais qui se retrouvent liées d'amitié grâce à leur travail. La série se déroule à une époque où la femme aspire à une certaine émancipation et on retrouve cette ambition dans plusieurs épisodes de la série. En particulier avec le personnage de Carlota (Ana Fernández), jeune femme issue d'un milieu aisé avec un père haut gradé dans l'armée, elle participe aux réunions d'un mouvement féministe et désire que les femmes obtiennent les mêmes droits que les hommes. En effet, il faut savoir qu'à cette époque, la femme n'avait pas du tout les mêmes droits qu'une femme européenne à l'heure actuelle. Par exemple, pour retirer de l'argent à la banque, elle avait besoin de l'accord de son mari, elle n'avait pas le droit de divorcer, etc. Beaucoup d'injustices sociales qui se retrouvent ici mises en scène avec le personnage de Ángeles (Maggie Civantos), épouse trompée et battue. La troisième femme de ce quatuor est María (Nadia de Santiago), jeune femme qui vient de la campagne et qui incarne l'évolution de la jeune femme romantique de l'époque ayant reçu une éducation stricte, élevée dans la méfiance envers l'être masculin, mais qui une fois arrivée en ville, s'épanouit. Enfin, le dernier personnage féminin central de cette série est Alba/Lidia (Blanca Suárez) et c'est mon personnage préféré de la série. Lidia est une jeune femme de caractère, très mystérieuse, dont le passé est parsemé de secrets, elle semble assez froide et calculatrice au premier abord, mais elle évolue au fil des épisodes et finit par s'attacher aux autres standardistes, elle n'en reste pas moins un personnage difficile à cerner, ambigu, notamment dans ses relations avec les hommes et c'est ce qui en fait son charme et son intérêt. Les personnages masculins,, quant à eux, sont beaucoup moins intéressants, plus stéréotypés (mari volage et violent, gamin pauvre qui devient riche grâce au mariage, fils mal-aimé d'un riche chef d'entreprise) et relativement plus effacés, ce qui n'est pas désagréable : je suis ravie de voir une série qui se concentre sur l'évolution de la femme en tant qu'être humain indépendant plutôt qu'en tant "qu'épouse/femme/fille de".

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)[série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)[série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

       La première saison est vraiment captivante du début à la fin, même si j'ai eu quelques difficultés avec le style musical adopté. En effet, les chansons de la série sont résolument plus modernes que celles que l'on pouvait entendre dans les années 20. Cela m'a un peu déstabilisée au départ car je ne comprenais pas cet anachronisme évident, mais d'épisode en épisode, cela ne m'a plus autant ennuyée, j'ai même beaucoup ri en voyant les personnages danser à la mode des années 20 sur une chanson des années 2010 dont le style n'avait plus rien en commun. Le destin de ces quatre femmes est vraiment singulier, ce qui nous permet d'entrevoir un peu la vie espagnole dans une période que l'on ne connait pas très bien, mais qui peut se transposer à l'ensemble des pays de l'Europe de l'Ouest à la même époque. 

       Cela faisait longtemps qu'une nouvelle série n'avait plus su me captiver comme celle-ci l'a fait, même si je regrette à nouveau l'omniprésence de la tension sexuelle. À croire qu'une série sans scènes érotiques, plans à trois, amours lesbiennes perdrait tout intérêt (même si je dois l'avouer que cela apporte ici une dimension supplémentaire à l'émancipation de la femme). Le dernier épisode de la saison est vraiment passionnant car de nouveaux éléments apparaissent donnant naissance à de nombreuses interrogations qui nous intriguent et donnent envie de connaitre la suite.

    [série espagnole] Las Chicas del Cable ∞ Review (Saison 1)

    Crédits pour les gifs

    E N   C O N C L U S I O N

       C'est une série que je recommande fortement à tous ceux qui aiment les histoires d'amour tumultueuses, les manigances politiques et s'intéressent au combat des femmes pour leurs droits. Certains épisodes peuvent sembler un peu long (près d'une heure), mais au final, le format de 8 épisodes est un très bon choix et vu le final de l'épisode 8, la suite s'annonce palpitante et j'ai hâte de pouvoir la découvrir ! 9/10. 

    S.


    4 commentaires
  • THE WITNESS

    [movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)

    F I C H E   D U   F I L M

    Titre original : Wo Shi Zheng Ren The Witness
    Année : 2015
    Durée : 112 minutes
    Genre : Thriller - Action - Suspense - Drame
    Pays : Chine
    Acteurs : Lu Han, Yang Mi, Wang Jing Chun
    VOSTFR : Hallyu Fansub

    S Y N O P S I S

       Lu Xiao Xing (Yang Mi) était une policière débutante lorsqu'elle perdit la vue. Trois ans plus tard, aidée de son chien guide, Cong Cong, elle essaye de s'en sortir dans la vie. Un soir de plus, elle prend un "taxi" mais un accident arrive : le chauffeur renverse une personne et on découvre ainsi qu'il n'était pas chauffeur de taxi, mais un tueur en série. Guidée par son instinct, elle tente d'aider la police à retrouver le tueur en série et fait ainsi la rencontre de l'autre témoin de l'accident : Lin Chong (Luhan). Mêlés à l'enquête policière, ils deviennent les cibles du tueur... 

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

      Si j'ai regardé ce film, c'est en grande partie dû au hasard. Alors que j'errais sur youtube à la recherche de chansons en chinois pour un peu pratiquer ma compréhension à l'audition, je suis tombée sur le MV Medals de Luhan. Si la chanson m'avait beaucoup plu, le clip avait encore plus attiré mon attention. En lisant les commentaires sur la vidéo, j'avais remarqué que les extraits étaient tirés du film "The Witness", je me suis donc précipitée dessus car j'avais vraiment envie de le voir et en plus, ça me permet de pratiquer un peu mon mandarin. Je pense que j'en avais déjà parlé lorsque j'avais écrit ma review sur le film taïwanais Campus Confidential : j'essaye de temps en temps de regarder des films chinois (les dramas ne me plaisent pas du tout) pour m'entrainer à la compréhension à l'audition car je trouve vraiment pratique qu'ils mettent les caractères chinois en sous-titres, ça permet d'identifier la prononciation des caractères que je connais, etc. Mais je ne suis pas là pour parler de mes efforts pour apprendre une langue qui me semble de plus en plus hermétique. 

    [movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)[movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)

       Donc pour en revenir au film... J'ai très rapidement été prise par l'intrigue. Dès le début, j'ai apprécié le personnage de Xiao Xing : en tant que flic, elle semblait être une personne forte, avec un sacré caractère et j'aimais bien son côté surprotecteur avec son frère (je suis un peu ainsi avec le mien aussi ^^). Je l'ai rapidement trouvée très attachante et j'avais envie d'en apprendre plus sur son personnage. Surtout que je n'avais pas lu le résumé du film, je m'étais lancée dans le visionnage juste après avoir vu le MV de Luhan, donc j'ai vraiment été très choquée par la tournure des événements qui ont suivi. Son frère est complètement inconscient lorsqu'il provoque l'accident et je n'arrivais pas à lui pardonner car par son comportement irresponsable il a détruit la vie de sa soeur... Et tellement de peine aurait pu être évitée. C'est difficile de ne pas ressentir de l'empathie et de la compassion pour le personnage de Xiao Xing. J'ai apprécié que ce personnage ne se laisse pas démoraliser, elle était aveugle mais elle a continué à vivre et à avancer ; c'était vraiment une battante, elle a appris le braille et s'est adaptée à sa vie dans le noir. J'ai également été touchée par sa relation avec son chien guide Cong Cong. Toute personne ayant un chien sait qu'on s'attache très vite à ces petites bêtes et le fait que cela soit un chien pour aveugle renforce ce lien selon moi (le chien était trop mignon quand il venait la réveiller, je vais apprendre au mien à ouvrir les rideaux, mais pas à enlever ma couette pour me réveiller). 

       Quant à la suite de l'histoire, je l'ai trouvée assez inattendue. J'ai vraiment bien accroché à l'enquête, je la trouvais bien ficelée et c'était intéressant de voir comment une personne aveugle pouvait percevoir les choses en tant que témoin et s'attarder sur des détails que le témoin "voyant" n'avait pas remarqués. Le suspense est haletant, on se demande quel rebondissement va arriver ensuite et selon moi, l'enquête était prenante et palpitante (j'étais tellement nerveuse que je me suis rongé tous les ongles). Evidemment, dès que j'ai remarqué que c'était un thriller, j'ai su ce qui allait arriver au chien... Et ça, c'est ma plus grosse déception du film, j'étais tellement horrifiée lors de cette scène... j'ai hurlé et pleuré (au point que mon frère et mon chien sont venus voir si j'étais encore vivante). Quand les gens meurent dans des films ou séries, en général cela me laisse de glace, mais les chiens... c'est tellement inhumain... Et tout ça parce qu'il vouait défendre sa maitresse ! Mon chien aurait probablement fui dans l'autre sens -_- Ca montre encore une fois le lien qui existe entre l'animal et son maitre et c'était vraiment touchant. La suite de l'intrigue est également intéressante grâce aux multiples parallèles qui sont établis entre le frère de Xiao Xiang et Lin Chong, ce qui crée une relation particulière entre les personnages et permet à Xiao Xiang d'avancer et prendre un nouveau départ dans la vie. J'ai aimé que la relation entre les deux personnages ne soit pas une relation amoureuse, mais une relation fraternelle, j'ai trouvé que cela renforçait l'intrigue et la possibilité pour Xiao Xiang de faire son deuil. 

    [movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)[movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)

       Je ne connaissais pas vraiment Luhan, je savais juste qu'il avait été dans le groupe EXO et je n'avais jamais vu ses films, mais j'ai trouvé que son jeu n'était pas mauvais (et on ne lui donnerait JAMAIS 26 ans, on dirait un ado). Le jeu de l'actrice principale m'a vraiment marquée et j'ai hâte de la revoir dans d'autres films. J'ai aussi bien aimé le personnage du flic, il m'a rappelé par certains côtés les flics que Ma Dong-Seok joue généralement : un peu bourru, mais avec un bon fond et une dose d'humour. L'humour est en effet bien présent dans ce film, ce qui permet de relâcher parfois la tension, j'ai souri à plusieurs reprises, notamment grâce à cette réplique du flic lorsqu'il mange et que le chien le regarde avec des yeux de merlan frit "Je t'ai oublié. Tu ne peux pas, c'est de la viande de chien !", et la réaction du chien juste après... on aurait cru qu'il l'avait compris !

       Enfin, j'ai beaucoup aimé l'OST également. Les chansons sont bien arrangées, elles arrivent au bon moment, et surtout j'ai adoré qu'ils reprennent la chanson "chong er fei". Cette chanson a une signification un peu particulière pour moi, c'est la première (et la seule) chanson que je connais en chinois et j'aime bien la chanter de temps en temps (ce qui fait beaucoup rire mes amies chinoises), je dois avouer que la version de Luhan et celle du groupe dans le film sont bien meilleures que la mienne. En tout cas, désormais pour moi, cette chanson est définitivement liée à ce film et quand je l'écouterai à l'avenir, je ne la verrai plus de la même façon !

    [movie] The Witness ∞ chinese thriller (Review)

    E N   C O N C L U S I O N

       Ce film qui est un remake du film coréen Blind (2011) que je n'ai pas vu (et que je ne verrai pas car apparemment il est très proche de la version chinoise et je ne supporterai pas une deuxième fois de voir le sort du chien) mais il m'a laissé un très bon souvenir. J'ai trouvé le jeu des acteurs convaincant et l'intrigue est vraiment prenante et intéressante. Je pensais que le film se finirait une fois le tueur attrapé chez lui, mais non, le scénariste a réussi à nous faire palpiter trente minutes de plus avec son enquête. La VOSTFR contient quelques coquilles, mais ça ne m'a pas choquée plus que ça. Je conseille ce film et je lui donne 9/10.

    S.


    2 commentaires
  • DROP DEAD DIVA #1

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

    F I C H E   D E   L A   S E R I E

    Titre original : Drop Dead Diva
    Années : 2009-2014
    Episodes : 78 (42 minutes)
    Genre : Comédie, Drame
    Chaîne de diffusion : Lifetime

    S Y N O P S I S

       Deb Dobkins (Brooke D'Orsay), une "bimbo" de 24 ans est victime d’un accident de la circulation alors qu’elle se rend à une audition pour présenter l’émission de télévision "Le Juste Prix". Elle prend directement le chemin du paradis et passe un "entretien" face à un employé de Saint-Pierre, Fred (Ben Feldman). Là, elle trouve le moyen de se faire renvoyer dans le monde des vivants, mais son âme vient se loger dans le corps de Jane Bingum (Brooke Elliott), une brillante avocate, décédée quelques heures auparavant, qui affiche une taille 46 et un QI de 30 points supérieur à la moyenne. Tout d’abord choquée par ce changement, Deb va vite découvrir "la beauté intérieure" et ses nouvelles capacités.

    (c) ALLOCINE

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Cette série n'est pas très connue, pour ma part, je n'en ai jamais entendu parler jusqu'à il y a quelques semaines (mois ?) : en zappant à la TV je suis tombée sur un épisode (de la saison 2 je crois) où un jeune homme d'origine coréenne était menacé d'être renvoyé dans son pays... Alors oui, je l'avoue, je suis complètement biased quand j'entends le mot "Corée", donc j'avais arrêté de zapper, j'avais regardé l'épisode et... j'avais beaucoup aimé, au point de me lancer dans la série en commençant par la saison 1 en plus il y a beaucoup de guest stars dans cette série (Candice Accola, Paula Abdul, Nastasha Henstridge, Chad Lowe, "Kim Kardashian" - c'était marrant de la voir en prison avec la célèbre combinaison orange lol).

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)[série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

       J'ai tout de suite accroché à la série, notamment grâce à son intrigue originale : peut-on aimer une personne si son apparence ne nous attire pas dans un premier temps ? Car c'est ce qui arrive à Deb lorsqu'elle retourne sur Terre dans le corps de Deb : elle qui avait jadis le physique d'un mannequin, se retrouve désormais dans le corps d'une femme ronde, son fiancé, le bel avocat Grayson Kent (Jackson Hurst) va-t-il tomber amoureux d'elle à nouveau ? Après tout... ce n'est que l'enveloppe extérieure qui a changé, à l'intérieur, elle reste Deb... avec un QI plus élevé. J'ai été tout particulièrement sensible à cette problématique car je pense que dans la société actuelle, beaucoup de gens vous jugent sur votre apparence et c'est d'autant plus vrai en ce qui concerne les relations amoureuses. Combien de fois n'ai-je pas entendu "Tu es sympa, on s'entend bien, mais physiquement... désolée, je ne peux pas sortir avec une fille que je trouve moche" ? Et je suis sûre de ne pas être la seule fille dans le cas. Cette image d'idéal féminin est incarnée par ce qu'on trouve dans les magazines et à la TV : de belles jeunes femmes élancées, jolies, sans la moindre imperfection... Mais cette image lisse représente-t-elle l'entièreté de la population féminine ? Non, en fait, il s'agit d'une minorité si on prend le cas des Etats-Unis où la taille moyenne des femmes est le 46 (40 en France, je pense). Alors, comment la femme moyenne peut-elle se retrouver dans les héroïnes que les chaines de TV leur proposent ? On a juste envie de faire un régime et de la chirurgie esthétique quand on voit qu'on ne ressemble en rien aux héroïnes de nos séries préférées... Je pense que c'est ce côté-là qui m'a attirée dans un premier temps vers la série. Dans les premiers épisodes de la saison 1, on voit Jane qui doit s'adapter à ce nouveau corps, à sa nouvelle vie... Et au fil des épisodes, elle gagne en assurance, elle finit par s'accepter et elle nous prouve que ce n'est pas parce qu'on ne correspond pas aux canons de beauté dont la publicité nous abreuve que l'on ne peut pas être une personne épanouie, heureuse et avoir des relations amoureuses/sexuelles. De ce point de vue là, Jane me rappelle beaucoup Mindy Lahiri dans The Mindy Project et selon moi, il est important que la TV nous permette de voir une certaine diversité et ne plus cantonner "la grosse sympa" au rôle de meilleure amie de la bombe (comme Sookie St. James dans Gilmore Girls). Je pense qu'il est grand temps de voir apparaitre plus souvent ce genre de personnages dans les séries et de montrer aux jeunes femmes/ados/petites filles qu'elles ont une place dans la société, quels que soient leur poids et leur apparence. Je déplore juste qu'une fois de plus, ce genre de personnage n'ait pas encore sa place dans les séries des grandes chaines de TV américaines. D'ailleurs, l'actrice qui joue Jane n'a plus eu de grands rôles depuis.

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)[série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

       Jane est vraiment un personnage très attachant. Elle s'en prend plein la gueule au début de la série, notamment avec Kim Kaswell (Kate Levering) : l'avocate au physique de mannequin justement. J'étais peinée de voir à quel point Kim réussissait à manipuler son entourage pour obtenir les bonnes affaires et redonner les mauvaises à Jane. La rivalité entre les deux jeunes femmes permettait de mettre en avant les difficultés de Jane et des femmes qui sont plus rondes dans le monde du travail : elles sont souvent plus effacées, considérées comme les bonnes poires de service... La discrimination dont elle fait l'objet au travail ne la concerne pas uniquement, d'autres personnes sont dans son cas et certaines affaires qu'elle va défendre traitent également de ce sujet. Les affaires qu'elle défend sont souvent orientées pour défendre les personnes les plus faibles et les plus discriminées dans la société (un homme qui se déguise en femme, les personnes rondes, les pauvres, etc.) et vu qu'elle vit elle-même ce genre de situations, elle peut les défendre avec plus de coeur et de sincérité, jusqu'au bout elle se bat, elle ne lâche jamais.

       De plus, la série fait beaucoup rire, il arrive des événements très cocasses à Jane et son entourage, Jane a beaucoup d'humour également... Je n'ai pas pu m'empêcher de rire à chaque épisode car ils ont réussi à combiner adroitement les parties plus sentimentales et les parties comiques. Jane est également une personne qui se met en scène dans les premières saisons grâce à ses rêves : elle rêve souvent qu'elle participe à un concours à la TV, elle chante et puis apparait Paula Abdul pour lui donner des conseils... La série a su trouver un juste équilibre entre la réalité et les fantasmes de Jane qui révèlent souvent ce qu'elles pensent au fond d'elle. En plus l'actrice a une jolie voix, j'adorais quand elle se mettait à chanter, c'était surprenant au début, mais après j'y ai pris gout... dommage que cela s'arrête après quelques saisons. 

       Les autres personnages sont également très attachants. J'avais un peu peur de ne pas apprécier Stacy au début (April Bowlby) car elle jouait vraiment la blonde stupide et superficielle et j'avais un peu du mal... Mais Stacy est probablement l'un des personnages qui a le plus évolué au fil des saisons. Déjà, j'ai apprécié de découvrir qu'une vraie amitié l'unissait à Jane, malgré la nouvelle apparence de Jane, elle l'a épaulée et elles sont vite (re)devenues les meilleures amies du monde. Leur amitié était très touchante, même si elle contrastait avec le peu d'amis que la Jane avait avant de "ressusciter". Ensuite, c'est vrai qu'elle paraissait un peu "bébête" au début (parfois saoulante je l'admets), mais elle est une amie fidèle et elle grandit : elle ne se contente plus de juger les gens sur leur apparence, elle apprend à les connaitre... et ça se voit dans ses nombreuses relations amoureuses (je n'en dis pas plus ici car ce serait un trop gros spoiler, mais ce personnage évolue énormément à travers ses rencontres amoureuses et tout particulièrement dans la saison 6 !). 

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)[série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

       Un autre personnage secondaire que j'ai trouvé très attachant est Teri (Margaret Cho). Au départ elle semble très froide, cassante... mais au fil des épisodes, on s'y attache, c'est une personne digne de confiance, très attachée à ses amis et à sa famille et elle est prête à tout pour eux. Le personnage évolue également pas mal au fil des épisodes, pour devenir complètement déjantée dans la saison 6... après un petit séjour en prison. 

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)[série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

       Dans les "méchants"... en fait, il n'y a pas vraiment de méchants. Kim (Kate Levering) est un personnage assez antipathique au début de la série, arriviste, manipulatrice... Mais elle reste malgré tout un personnage humain... On apprend à mieux la connaitre au fil des saisons, on découvre ses parents, on finit par comprendre certaines de ses réactions... On est un peu comme Jane devant ce personnage : on ne l'aime pas, mais quand elle n'est plus au cabinet, on se rend compte qu'elle n'est pas si mauvaise que ça et on veut la récupérer. J'ai été très triste pour elle à cause de la réaction de Jay Parker (Josh Stamberg), l'associé principal du cabinet... Franchement, ce mec est horrible de chez horrible ! Au début je le trouvais marrant, un peu con, mais quand même sympa... mais en fait, c'est un enfoiré... Je ne vais pas vous dire les détails, mais le fait qu'il se casse au Canada... Franchement, je n'ai PAS DU TOUT aimé. J'ai vraiment trouvé son comportement dégueulasse et j'ai eu de la peine pour Kim jusqu'au bout de la série :/

       L'élément le plus "fantastique" dans cette série - outre la résurrection de Jane - est la présence de ses anges gardiens ! J'ai été triste que le premier ange gardien ne reste pas dans les six saisons, pour moi Fred (Ben Feldman) est l'ange gardien le plus attachant, celui qui se rapproche le plus de l'image qu'on a de "l'ange gardien" et il m'a bien fait rire lorsqu'il est tombé amoureux... On aurait dit un ado qui rencontre son premier amour avec toutes les premières fois qui vont avec... C'était attachant. Les deux autres anges gardiens... Hm, je ne les ai pas trop aimés. Les deux acteurs étaient mignons (Carter MacIntyre et Justin Deeley) mais je n'ai pas trouvé qu'ils remplissaient vraiment leur rôle d'ange gardien et ils étaient très effacés dans la série par rapport à Fred qui avait joué un grand rôle. On se demandait un peu ce qu'ils venaient faire là... 

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

       Enfin, le dernier personnage et non le moindre... Grayson (Jackson Hurst) ! J'ai beaucoup aimé ce personnage même si ça me brisait le coeur qu'il ne remarque pas tout de suite que l'esprit de Deb était en Jane et qu'il ne soit pas follement tombé amoureux d'elle... C'était vraiment déchirant et dur de regarder leurs scènes car Jane ne pouvait pas lui dire qui elle était et lui... il se sentait attiré vers elle mais... finissait toujours avec une autre femme (pourquoi ça me fait penser à ce qu'il se passe dans la réalité ? XD). Mais le personnage est quand même sympa, il est beau et intelligent, mais il n'est pas hautain, narcissique, il a envie de se battre pour des causes justes... Il est un peu l'homme idéal en quelque sorte... 

      Cette série est vraiment une belle comédie romantique en fin de compte... La romantique qui sommeille au fond de moi a été comblée et je me suis beaucoup amusée à regarder cette série. J'ai englouti les épisodes les uns après les autres sans me lasser, c'était devenu mon petit plaisir de la journée et quand ça n'allait pas, je n'avais qu'à me mettre devant un épisode pour oublier mes petits tracas quotidiens. Vous passerez un excellent de moment de détente en regardant cette série et arrivé au dernier épisode de la saison 6... vous regretterez qu'il n'y ait plus d'épisodes... surtout que la saison 6 est très soignée : moments émouvants, de tension, un retournement inattendu... Un peu comme si la boucle était enfin bouclée.

    Cela ne doit pas avoir du sens pour toi. C'est ma vie et je vais la vivre comme je veux. - JANE

    [série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)[série US] Drop Dead Diva ∞ Review (Saisons 1-6)

    E N   C O N C L U S I O N

       Cette série avec une héroïne anti-conventionnelle est malheureusement passé inaperçue pendant trop longtemps et je trouve ça dommage. Dans mon entourage, personne ne connaissait la série or il s'agit d'une comédie avec des personnages très attachants, on regarde les épisodes les uns après les autres, on (je) se retrouve beaucoup dans Jane et je trouve très intéressant de mettre sur le devant de la scène une actrice qui ne ressemble pas aux critères de beauté habituels, dans laquelle toutes les téléspectatrices peuvent se retrouver : à consommer sans modération ! 9/10. 

    S.


    6 commentaires
  •  CHICAGO MED #1

    [série US] Chicago Med ∞ First impression (Episodes 1-8)

    F I C H E   D E   L A   S E R I E

    Titre original : Chicago Med
    Année : à partir du 17 novembre 2015 aux USA
    Episodes : 18 pour la saison 1 (42 minutes)
    Genre : Drame, médical
    Chaîne de diffusion : NBC

    S Y N O P S I S

      Le quotidien mouvementé du personnel d'un des plus importants hôpitaux de Chicago. Leur mission : sauver des vies, en se confrontant aux cas médicaux les plus critiques. Seuls leur courage et leur compassion leur permet au quotidien de faire face aux challenges parfois insurmontables de la médecine, ainsi qu'aux dilemmes éthiques propres à leur noble discipline.

    (c) ALLOCINE

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Pourquoi ai-je commencé cette série ? Pour deux raisons : j'ai beaucoup de mal à trouver une série médicale à mon gout en ce moment ET pour les crossovers avec les autres séries en "Chicago". En plus, c'est une série produite par Dick Wolf... Et je suis complètement accro à ses séries, même si elles sont annulées après une saison (par exemple Conviction), moi j'accroche au monde qu'il crée et j'ai toujours envie de voir plus de spin-offs (dixit la fille qui passe ses après-midis à regarder les rediffusions de New York, section criminelle sur TMC lol).

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)[série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)[série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       Je vais donc commencer par la première raison : le genre médical. Je ne sais pas vous, mais quand je pense à série médicale, mon cerveau fait directement le lien avec Urgences qui pour moi est THE série médicale de référence. J'étais si petite quand j'ai commencé à regarder cette série, elle a vraiment grandi avec moi jusqu'à ce que j'entre dans la vie de jeune adulte et découvre les autres séries médicales (Dr House, Grey's AnatomyHawthoRNe : infirmière en chefMercy Hospital etc.). Mais je dois avouer que je trouve que les séries médicales manquent cruellement d'originalité. On se retrouve souvent avec les mêmes schémas (la romance entre collègues est tellement omniprésente que désormais pour moi hôpital = lupanar). Ce qui a mené à une certaine lassitude de ma part... Je n'ai, par exemple, jamais regardé la dernière saison de Dr House, et Grey's Anatomy est devenu pour moi une "série bouche-trous" (je reviendrai sur ce terme dans un futur article). Mais Chicago Med avait l'originalité d'être lié à la franchise "Chicago" de Dick Wolf.

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)[série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       MON DIEU qu'est-ce que j'aime les crossovers ! Alors oui, c'est une véritable prise de tête pour tout suivre dans le bon ordre, en particulier maintenant qu'il y a quatre séries dans le coup, mais je trouve ça vraiment chouette, j'ai l'impression d'être un détective qui doit fouiller sur internet pour savoir dans quel ordre regarder ses épisodes et jongler avec les différentes séries. Pour moi, ce principe est super sympa, mais ça devient compliqué et frustrant quand l'épisode qui suit n'a pas encore été diffusé et/ou sera diffusé bien plus tard et c'est ce qui s'est passé avec Chicago Med. J'ai regardé les épisodes de Chicago Fire bien avant de regarder Chicago Med et donc je suis passée complètement à côté des crossovers. En soi, cela ne pose pas un problème insurmontable, j'ai quand même réussi à suivre plus ou moins le fil rouge, mais cela reste agaçant. Autre avantage de cette série, c'est que le personnage de Will Halstead (Nick Gehlfuss) est le frère du beau Jay Halstead (Jesse Lee Soffer) de Chicago PD, du coup, on voit souvent son frère faire irruption dans la série, ce qui n'est pas pour me déplaire (c'est mon personnage préféré de Chicago PD <3). 

       Comme vous l'aurez compris, l'intrigue principale n'a vraiment rien d'original en soi, on se retrouve juste dans les urgences d'un hôpital et on va voir comment est la vie dans ces urgences. Dès lors, il faut que les personnages soient solides pour donner du charisme à la série, car si c'est juste pour voir débouler un patient, se faire soigner et/ou mourir, cela n'a pas grand intérêt... Mais mon avis reste assez mitigé quant à ces derniers : il y a des personnages que je n'aime pas, d'autres qui me laissent indifférentes et quelques rares que j'apprécie. Commençons par ceux que j'apprécie... Ou pas, je me rends compte en écrivant ces quelques lignes que j'ai plus à dire sur les personnages que je n'aime pas, alors je vais commencer par là. 

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       Je n'aime pas... Dr Sarah Reese (Rachel DiPillo). Alors elle... c'est toute une histoire, déjà sa tête ne me revient pas, je trouve qu'elle n'exprime RIEN, elle est fade, dénuée de tout intérêt... Et j'ai beau être à la moitié de cette première saison, j'ai l'impression de ne rien avoir appris sur la vie de ce personnage, à part qu'elle n'est vraiment pas du tout douée dans son boulot. Ok, elle est encore jeune et doit encore apprendre, mais... elle manque vraiment de compassion, je la trouve tellement gauche avec ses patients ; et si j'étais sa collègue j'aurais juste envie de la frapper, j'ai rarement vu une fille aussi niaise. Chaque fois que je la vois à l'écran, j'ai envie de la zapper. Je crois que les scénaristes ont essayé de la rendre plus attractive grâce à sa relation avec le jeune homme qui fait les analyses à l'hôpital mais... même ces scènes qu'en temps normal j'aurais pu apprécier m'ont agacée. Aucune alchimie, rien (et là je ne parle pas du jeune homme qui est l'archétype du nerd - vraiment associer ces deux-là n'était pas une bonne idée).

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       Je n'aime pas... Dr Will Halstead (Nick Gehlfuss). Quand j'ai vu ce personnage apparaitre dans les autres épisodes de la franchise Chicago j'avais de l'espoir. Je pensais qu'il s'agirait d'une version plus jeune du Dr Mamour (Derek Shepherd dans Grey's Anatomy), et puis en fait... Non. Encore un médecin qui n'en fait qu'à sa tête, rempli de préjugés. Ce personnage est une vraie coquille vide, on lui a juste refourgué tous les stéréotypes possibles et imaginables pour tenter de l'étoffer. Ce personnage a vraiment tous les défauts. Déjà, c'est l'amoureux transi de la série (et il a la tête pour, hein ? :p). Dès la première scène où on le voit sur le même plan que le Dr Lilly Manning (Torrey DeVitto) on a compris : il est fou amoureux de la jolie madame. Et son comportement qui découle de cette situation est tellement pathétique... Bon sang, que ce personnage est mou ! La belle-mère de Lilly lui dit "pas touche", bah lui, il s'écrase parce que la madame lui l'a demandé. Mais, agis comme un homme ! Prends les choses en main ! En plus, il représente le médecin qui a grandi dans des quartiers malfamés et pauvres (oui, il doit bien le dire à chaque épisode qu'il a vécu à Canaryville et que sa maman est décédée d'un cancer, le pauvre petit), mais a réussi à faire des études, à devenir un médecin... et donc il n'aime pas le riche docteur qui est né avec une cuiller en argent dans la bouche le Dr Connor Rhodes (Colin Donnell ), et ce, avant même de le connaitre : logique ! 

       Ce qui m'amène à la catégorie "Me laisse indifférente". Et je commence la catégorie avec le Dr Connor Rhodes (Colin Donnell). L'arrivée de ce docteur dans la série m'a beaucoup beaucoup fait penser à celle de TC Callahan (Eoin Macken) dans The Night Shift, à un moment, je me suis même demandée si je m'étais trompée de série... Mais non (en plus je trouve que les deux acteurs se ressemblent un peu >>>). Niveau originalité, on repassera. Et ce personnage... bah c'est le gosse de riche qui a fait des études, n'a pas repris l'entreprise familiale et ne s'entend pas avec son père, rajoutons à cela que sa mère s'est suicidée, comme ça on a deux médecins malheureux et orphelins dans la série, ce qui va attiser les antagonismes entre ces deux chers messieurs (le premier c'était Will Halstead, si vous n'aviez pas compris). Encore un personnage que je trouve très mou, mais à la différence des deux premiers, je n'ai pas envie de le frapper quand je le vois, je suis juste indifférente, il pourrait se faire écraser par un bus que je m'en ficherais. C'est quand même bizarre d'être aussi indifférente à ce personnage, parce que l'acteur est plutôt mignon, et j'avais trouvé qu'il avait quand même du tempérament dans le premier épisode, je pensais vraiment qu'il allait devenir le big boss de l'équipe et être un meneur charismatique. Bah... j'avais faux. Pour être franche, si vous me demandez ce qui arrive à ce personnage pendant ces 9 épisodes je dirais... que... j'ai juste retenu son histoire avec la Dr Sam Zanetti (Julie Berman), et encore, c'est uniquement parce que j'étais contente de voir une actrice blonde dans la série (yeah, i'm biased ^^). Je le trouve très effacé dans la série, dommage ! 

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       Me laisse indifférente... La Dr Lilly Manning (Torrey DeVitto). Pourtant, quand j'ai vu que Torrey DeVitto jouait dans la série, j'ai pensé que c'était une bonne chose, je lui trouve un côté un peu... beauté fatale, froide, mystérieuse, et j'avais envie de retrouver ça en elle... Ô désillusion. On a réussi à lui coller une autre étiquette que les Américains adorent utiliser dans leurs séries dernièrement : celle de la veuve d'un soldat américain et enceinte de surcroit ! Ok, les Américains aiment parler de thèmes quotidiens, qui touchent de près les Américains, mais il faudrait peut-être se calmer sur les veuves éplorées et les Marines qui reviennent traumatisés : j'ai vraiment l'impression d'en voir à chaque fois ! Je pense que la recette marche bien aux USA, mais moi, ça ne me touche pas du tout, et je pense que ça crée vraiment un écart entre les mentalités européennes et américaines, qui fait que le public européen a plus de mal à s'y retrouver. Sinon, que dire sur son personnage ? Pas grand chose... J'aime bien sa relation avec Maggie (Marlyne Barrett), il y a une belle amitié entre elles, mais à part ça... J'ai dû mal à vraiment cerner la personnalité de Lilly et j'ai vraiment peur qu'elle devienne trop sensible avec son bébé... histoire à suivre.

       Me laisse indifférente... April Sexton (Yaya DaCosta). Le cas de l'infirmière me laisse plus perplexe, je suis assez mitigée à son égard. Parfois je l'aime bien, car je la trouve dynamique, mais en même temps... Je ne sais pas, mais quelque chose me dérange quand même. Je crois que ça a commencé lorsqu'elle a soigné un SDF qui donnait tous ses biens aux autres et qu'elle l'a comparé à... Saint François. Il ne manquait plus que ça : une catholique pratiquante et des références à des Saints... Je pense que ça rejoint un peu l'histoire de la veuve d'un marines : les Américains sont très pratiquants et ils aiment bien retrouver ça dans au moins un personnage de leur série. Mais une fois de plus, moi ça ne me touche guère, au contraire, ça me donne plus envie de fuir... Surtout quand j'ai vu sa réaction face au changement de comportement du patient... Elle est peut-être un peu trop superficielle pour moi.

       Quant aux personnages que j'aime... Bon, je ne vais faire qu'un paragraphe car cela sera court. J'aime bien Sharon Goodwin (S. Epatha Merkerson) parce que pour moi elle devait réapparaitre dans une série de Dick Wolf et je trouve que le rôle de chef pleine d'empathie lui convient bien, j'ai l'impression de revoir son personnage de New York, police judiciaire, ça me rend nostalgique mais j'aime bien. J'aime aussi Dr Ethan Choi (Brian Tee) parce qu'il est coréen *baf (le fait qu'il soit un ancien marines donne à ce personnage du vécu, une sensibilité, on a envie d'en apprendre plus sur lui). L'infirmière Maggie (Marlyne Barrett) parce qu'elle me fait rire, j'ai l'impression que les seules doses d'humour de cette série se retrouvent dans les dialogues des infirmières. Et j'aime bien le Dr Daniel Charles (Oliver Platt), surtout à cause de son rôle dans les crossovers, j'aime bien les psys qui sont sur une autre planète, j'ai l'impression qu'il cache quelque chose et j'aimerais savoir quoi.

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

       Comme vous l'aurez compris, niveau personnage, on n'a pas grand chose à se mettre sous la dent. On retrouve surtout des personnages fades ou stéréotypés, conçus pour convenir aux Américains qui s'attendent à retrouver certains éléments de leur quotidien dans les séries (l'ex-marines, la veuve d'un soldat, le gosse de riche qui se rebelle), et je trouve un peu dommage de limiter la série à ça. De plus, au niveau des intrigues, rien de très glorieux. Il y a de la romance dans l'air (soit dans l'hôpital, soit avec les personnages des autres séries de la marque), beaucoup trop de romance à mon gout (même s'ils ne sont pas encore arrivés au point de copuler toutes les cinq minutes dans la salle de repos comme c'était le cas avec Grey's Anatomy), mais j'en suis quand même arrivée à me demander quand Will et Lilly vont finir ensemble car c'est inévitable, même si le méchant monsieur utilise la gentille Zoe Roth (Susie Abromeit) pour tenter de l'oublier (pour moi cette histoire n'est pas du tout viable, c'est dommage car je pense que ça me plairait de voir plus souvent ce personnage dans la série). 

       Bref, je n'ai qu'une chose à dire : vivement l'arrivée de nouveaux internes ! Car là, il faut vraiment faire quelque chose, et si ce n'est pas avec de nouveaux personnages, il va falloir creuser les personnages existants, plus parler de leur vie privée, de leur passé, les faire vivre quoi ! Là on a juste l'impression que ce sont des machines qui ne font que travailler et faire des conneries au travail (oui, ils commettent beaucoup de fautes professionnelles, mais ce n'est pas grave car l'hôpital les soutient, alors tout est beau, tout est joli dans le monde des bisounours !).

    [série US] Chicago Med ∞ Mid Review (Episodes 1-9)

    E N   C O N C L U S I O N

       Vu ma critique, je pense que ma note va surprendre. Pourquoi je mets autant de points ? Parce qu'on regarde cette série médicale pour suivre l'histoire "Chicago", avec toutes les séries liées entre elles, on entre dans un véritable microcosme, on a l'impression d'être à Chicago et de suivre le quotidien des gens qui vivent là, moi j'attends un Chicago Law avec impatience haha. De plus, je pense qu'on regarde généralement les séries médicales parce qu'on a envie de voir les patients, comment ils vivent leur maladie, c'est un peu une curiosité malsaine qui nous attire vers ce genre et même si cette série n'a rien d'original, au moins, elle nous satisfait de ce point de vue là, et je pense que je vais continuer à regarder pour ça. 7/10. 

    S.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique