• [book] Warwick Castle ∞ Review

    WARWICK CASTLE, MARINE NOIRFALISE

    [book] Warwick Castle ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : Warwick Castle
    Auteur : Marine Noirfalise
    Nombre de pages : 263 pages
    Genre : Roman historique
    Éditeur : Librinova, 2016

    S Y N O P S I S

       1917. Dans le Comté de Worcestershire, la famille Foxbury doit faire face à une terrible nouvelle : le fiancé de Sophia, Henry a été retrouvé mort au champ de bataille. La Comtesse s’empresse de revenir d’Italie pour aider son aînée à surmonter cette terrible épreuve.  Alors que la guerre fait rage en Europe, la vie suit son cours à Warwick Castle : Garden Party's, dîners somptueux, fêtes d’anniversaire… les domestiques ont du pain sur la planche. Et pourtant, la vie de la famille Foxbury est sur le point de changer : les lourds secrets de ses membres seront bientôt révélés, bouleversant à tout jamais la vie au château... Dans ce roman, le Comte James Foxbury et ses trois filles sont au centre de l’intrigue. Âgées d’une vingtaine d’années, Sophia, Adeline et Lily ont chacune leur tempérament, des idées plein la tête et des secrets inavouables. Dès les premières pages, vous serez happé dans leurs tumultueuses aventures. 

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Comme dit dans une précédente review, j'aime beaucoup les romans historiques et quand il y a de la romance, je craque. C'est ce qui m'a attirée dans ce livre surtout que certaines critiques comparaient ce roman à Downton Abbey - série que j'ai adorée (et que je conseille). C'est donc le coeur léger que je me suis lancée dans la lecture de ce roman. L'auteure situait elle-même son roman dans la lignée de Downton Abbey et cela s'est immédiatement ressenti : trois soeurs, un château, des parents aimants, des domestiques... Difficile de renier la filiation et l'inspiration. A tel point que je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer les acteurs de la série à la place des personnages... surtout pour la soeur ainée et le père, j'avais vraiment l'impression que les personnages étaient calqués sur la série. La suite de ma lecture m'a confirmé cette première impression : manigances entre domestiques, un enfant illégitime, l'arrivée du chien (ce n'était pas la même race, mais j'ai imaginé le chien de la série, encore une fois), un amoureux mort à la guerre, un couple principal soudé... et j'en passe ! Les amateurs de la série apprécieront de retrouver l'espace de quelques pages l'ambiance qu'ils ont tant aimée dans la série. 

    - Si j'avais su que vous deviendriez aussi belle, je vous aurais fait la cour bien plus tôt.
    - Insinuez-vous que je n'étais pas jolie avant ? répondit Adeline avec un air faussement outrée.
    - Ne me mettez pas des mots dans la bouche. Je voulais juste vous adresser un compliment, dit-il en souriant.

       Ce fut donc avec un véritable intérêt que j'ai lu ce roman. J'ai trouvé l'écriture fluide, on se laissait porter par les mots, on voulait découvrir la suite... On s'attendait aussi à retrouver de la romance... Pour la romance, j'ai été un peu déçue. Je dois avouer que je m'attendais à retrouver la passion qui unissait Sybil à Tom dans la série ; mais en réalité, la romance est un peu absente dans ce roman... on y accède de manière détournée... Ce roman dépeint plus la vie quotidienne des gens à l'époque : on entre dans la vie intime des gens qui habitent le château, tant les domestiques que la famille noble, on nous décrit un mode de vie que l'on n'a pas connu... J'ai apprécié ma lecture car j'ai toujours été fascinée par la vie de l'aristocratie anglaise et j'ai d'autant plus apprécié que l'histoire se situe à la fin de la Première Guerre mondiale car cela permet d'aborder plusieurs thèmes qui me plaisent et qui y sont liés : le mouvement pacifiste, l'aide de guerre, la peur des bombardements qui peuvent frapper à tout moment, les jeunes qui meurent à la guerre ou en reviennent estropiés et les conséquences sur leur famille... Autant de sujets que j'attendais de voir abordés dans ce roman et même si la plupart l'a été, je dois avouer que j'ai été un peu déçue : vu le caractère de la plus jeune des filles, je m'attendais à la voir s'échapper de la maison et à devenir infirmière au front... Et pendant des centaines de pages, j'ai attendu que cela arrive en vain... (jusqu'au bout j'ai cru qu'elle s'était absentée pour partir au front... j'ai été anéantie en apprenant ce qu'elle a vraiment fait pendant sa fugue). J'aurais aimé approfondir l'aspect "vie pendant la guerre" du roman car si c'était juste pour peindre la vie de l'aristocratie et de ses domestiques, il était inutile de choisir cette époque. Ca se sentait que l'histoire était montée de toutes pièces, il n'y avait pas vraiment de sincérité dans ce roman : on est loin d'un témoignage sur la Première Guerre mondiale.

       Quant aux personnages... Ils manquent un peu d'épaisseur. J'ai notamment trouvé la fille ainée très fade, je m'attendais à ce qu'elle soit plus dynamique et qu'elle participe autrement à l'effort de guerre... J'ai vraiment trouvé son comportement ridicule : croyait-elle vraiment pouvoir changer le monde en manifestant ? Pour avoir autant réfléchi à la question, je pensais que son plan serait plus élaboré et plus actif. De plus, j'ai eu l'impression que l'auteure avait décidé de s'acharner sur cette pauvre fille... Devait-elle connaitre autant de malheurs ? Difficile de la laisser se reconstruire après son échec londonien (je m'imaginais déjà qu'elle allait finir dans un hôpital psychiatrique). Ensuite, les deux autres filles du couple avaient des personnalités assez semblables et manquaient de caractère... J'ai aussi trouvé le fils adoptif un peu mou et sa vie assez cliché (il tombe amoureux d'une domestique... c'est vu et revu, sa soeur adoptive qui l'aime, etc.) et j'ai trouvé que son sort était peu enviable...et pourquoi n'y a-t-il pas plus d'explications à ce qu'il lui arrive ensuite ? Il disparait comme ça, sans laisser d'adresse ?! Il va y avoir un Tome 2 ? Je suis un peu restée sur ma faim.

    Henry Dawkins était l'amour de sa vie. C'était un homme bon, délicat, gentil, prévenant et irrémédiablement amoureux d'elle.

       Si le roman se lit très facilement, je dois avouer que j'ai été TRES déçue par une chose : la version ebook est bourrée de fautes d'orthographe ! Cela m'a vraiment frustrée pendant ma lecture, à un moment j'ai même eu l'impression d'être à la chasse aux fautes d'orthographe au lieu de me plonger réellement dans l'histoire : tous les participes passés employés avec "avoir" sont mal conjugués (ou presque), des "désert" à la place de "dessert" ou encore "après que" + subjonctif (alors que normalement c'est l'indicatif). Certes le prix de l'ebook n'est pas très élevé, mais je n'ai jamais été confrontée à un livre qui contenait tant de coquilles ! Une bonne révision doit être faite !!!!!!! Mais si vous n'êtes pas très attentif à la chose, cela ne gênera en rien votre lecture et vous pourrez apprécier l'histoire malgré tout, ce qui n'est malheureusement pas mon cas. De plus, il existe certaines incohérences liées au contexte historique, mais un lecteur non averti n'y prêtera pas attention.

       Quant à la fin... c'est probablement la plus grande déception du roman. J'ai trouvé la fin abrupte et l'épilogue assez frustrant... Je ne m'attendais pas à un tel revirement de situation et j'ai été un peu déçue car j'aurais aimé qu'elle succombe au charme de son ami... La fin aurait mérité quelques éclaircissements supplémentaires. J'ai vraiment trouvé que ça allait trop vite et ça tombait comme un cheveu dans la soupe car rien ne laissait présager une telle chose et j'ai un peu eu l'impression que l'auteure voulait à tout prix faire un happy ending... au risque de commettre une erreur. 

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★★☆☆   

       L'auteure de ce roman est elle-même une blogueuse littéraire et gère depuis de nombreuses années le blog "A touch of blue...marine" (en français). Elle nous plonge tout de suite dans un univers intéressant : celui de l'aristocratie rurale anglaise et de ses domestiques. Comme dans la série TV Downton Abbey, le roman nous fait voyager dans l'Angleterre du début du 20e siècle et nous plonge dans la vie anglaise en l'espace d'un an dans une période de conflit. Si le roman a plusieurs défauts (dont l'orthographe désastreuse), il n'en reste pas moins un roman très fluide, qui nous transporte l'espace de quelques heures et divertit. Il ne s'agit pas d'un roman qui se distingue par sa qualité littéraire, mais il reste agréable à lire pour les amateurs du genre (et j'en suis une). 6/10. 

    S.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Septembre 2016 à 09:06

    Hey ! Que vois-je dans ma boite mail ?! Une review~ 

    Alors, comment réagir à celle-ci. Premièrement, je n'ai pas vu la série Downton Abbey ou pas encore. Je ne sais pas si je vais me pencher sur cette série, j'hésite lol. Tellement de trucs à voir, lire et j'en passe. Il faudrait que je sois immortelle, ça m'arrangerait !

    J'aime bien les sujets qui traitent de la guerre et tout ce qui en découle. J'ai d'ailleurs récemment acheté une BD sur les enfants de la résistance et en plus d'avoir de beaux dessins, l'histoire est bien ficelée et basée sur des faits réels, pour le plupart du temps. Un bijou. Bref, je m'égare.

    Ensuite, les premiers paragraphes de tes impressions m'ont plu et m'ont donné envie de le lire. Le chien x) Mais, quant à la suite, je suis assez mitigée. L'aspect guerre pas trop approfondi, la romance peu présente, certains personnages fades... mh. Je pense que ça sera sans moi pour ce livre-ci ! C'est pas ma pile à lire qui va s'en plaindre.

    Pour ce qui est de l'ebook, généralement je lis en livre papier (mon "rêve" est d'avoir une immense bibliothèque... il ne me manque plus que local et quelques centaines de livres aussi haha). De temps en temps, je lis un ebook pour que ma liseuse serve à quelque chose, mais je préfère clairement la sensation du papier... Il est néanmoins dommage d'avoir autant de fautes surtout dans un livre -ebook ou non- ! Si ça se trouve, le livre contient les mêmes fautes. Sacrilège!

    Très bonne journée, j'ai hâte de lire ta prochaine review~ 

    Aurélie. 

    2
    muguette
    Jeudi 6 Octobre 2016 à 00:44

    Je pensais que tu te consacrerais d'abord à remettre la machine dramas donc je suis agréablement surprise. Comme j'ai parfois la flemme de fouiner à la bibliothèque et j'en ai une géante digne de faire éclater la compulsion livresque d' Ausana... je chasse la  page de couverture... Donc livre réservé à ma bibli... J'aviserai en route.... Je termine d'abord : Wilt, Tome 2 : Comment se débarrasser d'un crocodile, de terroristes et d'une .... une jeune fille au pair .... Humour anglais....

    Le e-book ça ma saoule fulll... pas de magie sans papier et dans le métro comme ça bouge trop, les lignes... ou pour mes longues attentes à mon école show. MP3 audio.com  -- Free of money --;  suis, à la moitié de : Chez les heureux du monde d' Édith Wharton.  Une méchante critique des codes sociaux de la grande bourgeoisie américaine des années 20....

    Ausana : petite je rêvais d'acheter une cathédrale pour la transformer en bibliothèque. Je ne suis pas propriétaire de la Banq de Montréal mais elle est grande comme deux cathédrales. il y a même des visites organisées comme pour un musée...  (Si tu passes un jour par Montréal...). Quelqu'un là haut a du entendre parler de mon rêve et faire de son mieux pour que cela y ressemble... ouverte 10 h à minuit 6/ jours semaine... et des fauteuils tout pleins où, s'enfoncer pour lire au frais l'été.

     

    3
    Jeudi 6 Octobre 2016 à 00:54

    Je suis multifonctions : je gère tout de front haha (tout = fansub et reviews ^^).

    En fait, je détestais les e-books avant mais maintenant c'est ce que je préfère, c'est plus facile pour lire couchée dans mon lit, pas besoin de trouver des garde-pages pour me souvenir de où je suis arrivée, en plus la tablette me dit à combien de % je suis dans le livre... c'est plus pratique qu'un gros livre de 700 pages... Puis pour me remettre à la lecture sans tous mes anciens aprioris, je pense que j'avais besoin de changer de format... et je peux agrandir la taille du texte donc je peux lire sans lunettes (je suis myope comme une taupe) et ça c'est cool ; c'est la découverte qui a fait mon année mdr 

     

    Et la bibliothèque de mes rêves : celle de la Belle et bla Bête *_*

    Bon, par contre j'aurais trop honte d'afficher sur ces belles étagères tous mes romans érotiques et à l'eau de rose... les couvertures sont parfois un peu trop suggestives haha

     

    4
    Muguette
    Jeudi 6 Octobre 2016 à 14:10

    Comme chaque livre lu et aimé est un de mes bébés comme les adoratrices de sacs à mains des dramas, les pas affichables  ( arlequins etc... ), je les ai recouvert d'un papier kraft avec une mignonnes étiquette. étagères géantes d 'atelier avec casiers cartonnés fait maison... Bon pour le ménage c'est une fois l'an et je ne préfère pas repenser à un futur déménagement parce que les déménageurs, ont râlé sans fin en me demandant si j'avais mis du plomb dans les caisses... ah si seulement nous avions, la valise de merlin l'enchanteur.... pour mes livres et toi pour tes fringues.... 

    Une fois j'ai voulu donner des arlequins à la bibli  de quartier, mais ça n'a pas passé comme style...  Par compte j' en ai  déposé dans les boxes street, en mettant un mot comme quoi ils pouvaient être conservés.Contrairement aux autres livres échangeables. Plus revu aucun d'eux...

    Connais pas celle de la belle et la bête le vieux film ou le dessin animé ?   Celle d' Harry Potter pour ses livres bizarres, autant qu'étranges...

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :