• [book] Une nuance de vampire ∞ Review

    UNE NUANCE DE VAMPIRE, BELLA FORREST 

    [book] Une nuance de vampire ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : Une nuance de vampire, tome 1
    Auteur : Bella Forrest
    Nombre de pages : 282 pages
    Genre : Roman fantastique et romance
    Éditeur : ?, 2016

    S Y N O P S I S

       Le soir de son dix-septième anniversaire, Sofia Claremont est engloutie dans un cauchemar duquel elle n'arrive pas à se réveiller. Lors d'une paisible promenade nocturne sur la plage, elle tombe face à face avec une dangereuse créature blafarde, assoiffée de bien plus que son sang. Sofia est prise en otage et emmenée à l'Ombre, une île d'où les rayons du soleil ont été bannis à jamais. Une île n'apparaissant sur aucune carte, régie par le clan de vampires le plus puissant de la Terre. Elle se réveille là, captive, esclave enchaînée. La vie de Sofia prend un tournant exaltant et terrifiant lorsqu'elle est choisie parmi des centaines de jeunes filles pour aller vivre avec Derek Novak, le sombre prince royal, dans son harem juché au sommet des arbres. Malgré sa soif obsessive de pouvoir et du sang de Sofia, celle-ci comprend vite que l'endroit le plus sûr de l'île est dans ses quartiers, et qu'elle doit tout faire pour le conquérir si elle veut survivre une nuit de plus. Réussira-t-elle ? Ou bien est-elle destinée au même sort que celui subi par toutes les autres jeunes filles tombées aux mains des Novak ?

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Je me demande vraiment ce qui m'est passé par la tête pour débuter ce roman. Après avoir passé plusieurs années sans lire de roman pour mon plaisir (faire des études littéraires, ça vous dégoute de la lecture), j'ai erré sur Amazon pendant très longtemps à la recherche d'une histoire intéressante. J'avais envie d'un roman d'amour parce que j'adorais lire les romans d'amour avant que je suis une grande romantique, je suis donc tombée sur ce roman car il était très bien noté sur le site et je dois avouer qu'outre les romances, j'aime beaucoup les romans fantastiques également. Je pensais pouvoir me fier aux avis d'Amazon mais... je suis tombée de haut, de très haut.

    "L'Ombre n'est plus un secret au sein de la communauté des vampires, et d'autres clans menacent de nous attaquer ou de nous vendre aux chasseurs à moins de les laisser entrer. J'ai grimacé. C'était les mêmes clans qui nous avaient abandonnés et laissés pour morts lorsque nous avions demandé leur aide contre les chasseurs."

       Pour ne pas être trop méchante dans ma première critique littéraire, je vais commencer par un aspect positif. Je dois avouer que le roman se lit très facilement : il n'y a pas de termes compliqués, pas besoin de se prendre la tête car il n'existe pas énormément de personnages différents. La lecture est vraiment très aisée et si on a une soirée à tuer et qu'on ne sait pas quoi faire, oui, ce roman peut détendre et nous changer les idées. Mais cela s'arrête là. Ce roman est une vraie daube. 

       Qu'est-ce que je n'ai pas aimé ? Que ce roman ne me fasse rien ressentir. Je n'ai pas senti mon coeur battre plus vite quand Sofia parlait de ses premiers émois, je n'ai pas ressenti de la haine à cause du méchant frère. Rien. Nada. Ce roman est d'une telle platitude que cela en est affligeant. Je pensais pourtant correspondre au public visé par ce genre de romans, je suis une jeune adulte qui aime les histoires à l'eau de rose, mais pour la peine, je me suis sentie vieille. Vieille, car ce genre de romance n'était même pas du niveau des Coeur Grenadine que je lisais au collège. 

       De plus, ce roman est bourré de clichés et d'incohérences. En le lisant, j'ai eu l'impression qu'une ado fan de Twilight avait voulu surfer sur la vague du succès de son roman fétiche et avait décidé d'en suivre les traces. Ce livre est vraiment fait pour un public adolescent en mal d'amour, un peu niais car pour moi c'est un mix de deux romans "à succès" : Twilight et 50 Nuances de Grey. Comme dans le premier, il s'agit d'un roman avec des vampires (oui, super original, je sais) où les personnages principaux sont une fratrie et il existe une tension entre les deux frères ; quant à l'influence du second, cela se retrouve dans l'obsession de l'auteur pour la lingerie et la dentelle (je pense que Sofia décrit avec beaucoup d'insistance sa lingerie, comme si c'était la première fois qu'elle en voyait). Non, mais franchement, Sofia a 17 ans ! C'est une adolescence ! Pourquoi on veut en faire une esclave sexuelle ? Car c'est bien le destin qui attend tous les humains qui se retrouvent sur l'île des vampires, non ? Ce sont des adolescents. Alors, oui je suis d'accord que les jeunes sont de plus en plus précoces, mais c'est le genre de romans que j'aurais lu il y a dix ans et ce genre de scènes ne m'aurait jamais excitée/intriguée/intéressée. Quand je lis(ais) une histoire d'amour, j'ai envie de retrouver de la passion, des sentiments, quelque chose qui me fasse vibrer moi aussi si je m'imagine à la place de l'héroïne. Mais décidément, il n'y a rien de tout ça dans ce roman. Le pire, je crois que c'est la description faite des vampires... je n'ai retenu qu'une chose à leur sujet : ce sont tous des pervers. Je ne compte plus le nombre de fois où Sofia dit que les "vampires la déshabillent des yeux". Elle a dû le dire au moins 50 fois. Si l'auteur veut transformer le roman en une orgie, qu'elle y aille franchement et choisisse peut-être des personnages un peu plus âgés ?! 

    "Deux problèmes m'avaient affligée durant mon école primaire et secondaire. La conscience insoutenable que j'avais de tout stimulus extérieur, et mes crises de panique. J'avais vu des dizaines de médecins et de psychiatres."

       Toute cette histoire est tellement risible que j'avais parfois envie de pleurer. Tout est tellement cheap... Pourtant l'histoire aurait pu être intéressante. J'aimais bien l'idée que les vampires se retrouvent sur une île à eux, je m'attendais à avoir des descriptions de leur monde qui me fassent rêver, si je fermais les yeux, j'avais envie de pouvoir m'y projeter. Mais non, encore une fois, ce fut une grosse déception car les descriptions des paysages et des constructions sont vraiment peu détaillées. L'auteur essaye de nous éblouir mais échoue lamentablement. On n'arrive pas à entrer dans ce nouveau décor. Autre incohérence : il n'y a pas de soleil sur l'île. Alors oui, c'est bien pratique pour les vampires, mais je ne suis pas sûre que les humains sachent vivre sur un île dépourvue de soleil pendant un an... Je me souviens une fois d'avoir lu un article sur des gens qui avaient vécu dans des souterrains pendant la guerre au Vietnam et toutes les carences qui avaient suivi : mais ici, les humains n'ont plus besoin de voir le soleil, c'est tellement logique !

       Ensuite, c'est vrai qu'il s'agit d'un roman (donc d'une fiction) et le genre montre bien qu'il ne s'agit pas de la réalité mais... l'histoire est tellement peu crédible. Aucun réalisme : la fille est américaine mais elle est kidnappée à Cancun (Mexique) et comme le destin fait bien les choses, les vampires parlent aussi anglais ! Ils ont de la chance, ils ont réussi à kidnapper la bonne touriste ! Sofia est également un personnage extrêmement stéréotypé : jeune, jolie, mince mais timide, amoureuse de son meilleur ami ; et soudainement, elle oublie tout le monde et se rebelle. Où est la cohérence dans l'évolution de ce personnage ? La timidité n'est pas quelque chose qu'on surmonte en un claquement de doigt... Puis au moment où elle veut s'enfuir, bien sûr, elle n'est pas du tout pressée par l'urgence de la situation, Madame a le temps de se mettre du baume à lèvres... Quoi de plus normal. Et au début du roman, elle est follement amoureuse de Ben (son meilleur ami), elle ne pense qu'à lui, ne parle que de lui... mais une fois arrivée sur l'île des vampires, le Ben, elle l'a vite oublié ! Je crois qu'il a fallu attendre la page 213 pour qu'elle dise "Ben me manquait, je pensais constamment à lui" : la bonne blague, c'était la première fois qu'elle le mentionnait... 

    "Elle était la plus belle d'entre toutes parce que dans un moment de terreur tout à fait légitime, elle avait tenté d'apporter du réconfort à quelqu'un qui en avait besoin."

       Enfin, j'ai trouvé un peu déroutant que la narration soit faite par des personnages et que cela varie d'un chapitre à l'autre. Au départ, je n'avais pas compris que le prénom au début des chapitres indiquait qui était le narrateur du chapitre en question. Comme je ne suis pas habituée à ce que le narrateur change de chapitre en chapitre, il m'a fallu un peu de temps pour m'y adapter et... je dois avouer que je n'ai pas beaucoup apprécié ce type de narration. Pour moi, cela entre une fois de plus dans la catégorie "roman pour ado mal écrit" car cette narration restreint énormément le point de vue et ne nous permet pas, en tant que lecteur, d'avoir une vraie vue d'ensemble. On est balloté entre les deux points de vue, sans réussir à s'identifier à l'un des personnages et Derek est tellement niais (on voit que c'est une femme qui le fait parler, aucune virilité dans son comportement ni dans ses propos... une image idéalisée de l'Homme). Le roman est tellement centré sur Sofia et Derek, que cela en devient oppressant. On a envie de voir ce qui se passe chez les autres vampires, comment est la vie en forêt, ce qu'ils se disent dans les conseils qui cherchent à se débarrasser des chasseurs... mais on ne sait rien à part les détails de la lingerie de Sofia. Une fois de plus, cela rend impossible l'immersion dans l'histoire et son contexte. 

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★☆☆☆  

       J'ai un peu (beaucoup) eu l'impression que l'histoire n'avançait pas et qu'elle avançait en même temps trop vite. L'histoire se déroule en l'espace de quelques jours et le personnage de Sofia a énormément évolué (passant de la petite fille timide à la femme qui prend tout en main), beaucoup trop à mon gout et de façon trop incohérente (notamment son histoire avec Derek). Mais malgré cette avancée trop rapide, l'histoire générale avance très peu. On connait peu de choses sur le mode de vie des vampires, comment leur société est organisée, on ne retient qu'une chose : ce sont des pervers qui veulent boire le sang des jolies jeunes filles. Si le roman se lit très facilement, l'écriture n'en reste pas moins très mauvaise, superficielle, l'auteur n'a aucun style, c'est trop banal. Il n'y a aucune âme dans ce roman et je ne vais certainement pas acheter les tomes suivants. 4/10. 

    S.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 20:47

    Coucou !

    Ça fait un moment que je ne suis pas passée par ici, mais quand j'ai vu un avis sur un livre, je me suis dit chouette, peut être un nouveau livre à lire (j'adooore lire ) *_* mais vu ton avis... ça me tente pas trop haha ! Par contre j'ai lu un livre dans le même genre (fantastique, romance) cette année et j'ai tellement adoré que je pense qu'il sera impossible à déclasser !! Rien que d'en parler j'ai envie de le relire haha !

      • Muguette
        Lundi 5 Septembre 2016 à 05:28

        C'EST QUOI TON LIVRE SVP....  ????

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 07:56

        Bonjour ! Oups, je cite un livre sans le nommer ! *tête en l'air*

        C'est une triologie (All Souls):

        Le 1e Tome s'appelle "Le Livre perdu des Sortilèges" de Déborah Harkness

        Quelqu'un me l'avait conseillé, disant "on aime ou pas" et... j'ai été conquise ! Ce livre est passionnant et intelligent. J'ai été séduite et franchement, ça fait du bien car cela faisait longtemps que je n'avais pas autant accroché à un livre de ce genre. L'histoire est riche et passionnante, le vocabulaire de qualité, beaucoup de références, les personnages sont approfondis tout au long du récit. Le style d'écriture change, il est sublime. On commence l'histoire dans une université, mais on n'y reste peu longtemps. L'histoire mélange le fantastique (sorcière, vampire, démon), l'Alchimie et la Génétique (entre autre). Mais, sans être ennuyant, c'était passionnant ! 

        Au commencement étaient l'absence et le désir.
        Au commencement étaient le sang et la peur.
        Au commencement était le livre perdu des sortilèges.

        A découvrir sans hésitation !!

        P.s: si vous le lisez, n'hésitez pas à me donner votre avis. J'ai partagé le titre du livre à d'autre qui sont tombés sous le charme. 

         

         

    2
    Muguette
    Lundi 5 Septembre 2016 à 05:27

    Je suis ravie d'avoir ma réponse. Il semblerait que finalement tu sois parvenue à dompter cette antenne de ton blog. C'est toujours frustrant de se retrouver avec un livre qui ne communique pas grand chose... Je croyais que tu étais sur une histoire Russe ??? Je ne sais pas si c'est moi qui suis devenue trop difficile mais il me semble que depuis quelques années ''la littérature'' s'est engouffrée dans le stéréotype et le trop prévisible, voir le copier collé.

    Si tu veux du drame du vampire et autres.. qui sortent  des sentiers battus et rebattus, il y a la série de Cassandra Cllare : La cité des Ténèbres. Seulement les 3 1er les suivants, sentent le ravaudage  de service incité par l'éditeur...et c'est dommage. Mais on peut, choisir comme je l'ai fait de s' arrêter au 3 sans problème. c'est romantique à souhait et on a vraiment envie que Clary et son nephilim Jace beau comme un acteur de Drama finissent ensemble.  Simon le Vampire malgré lui fend le cœur autant que ces deux là... et on se les attache très vite. Pour moi c'était nettement au dessus de Twilight et bien  plus fourni en diversité des personnages.  Il est aussi, facile à lire en anglais ( Le film par compte est un navet )

    dans un style totalement roman anglais il y a les  3 tomes de Barbara Taylor Bradford,  les chemins de maison Haute Le silex et la rose  etc... trés  romantique et d'une bonne traduction. On a très vite envie de connaitre la suite au bout du 1er... Pas récent comme parution mais toujours d'actualité pour les âmes romantiques...

    J'espère, que tu poursuivra la reprise de ce blog. Je zap Amazone trop merchandising pour babelio où les critiques sont celles de passionnés de lecture.

    Pauline Pucciano auteur d'aujourd'hui, qui met ses livres en PDF  e book gratuit

    http://www.litterature-audio.fr/?p=68

    3
    Lundi 5 Septembre 2016 à 12:15

    Je vais regarder les différents titres dont vous le parlez, mais je n'ai pas encore fini celui que je lis depuis une semaine Lol 

     

    Oui j'ai aussi lu un livre qui se passait en Russie, mais j'avais comencé par celui sur les vampires... la critique est aussi écrite mais ça attendra un peu avant d'être posté car je pense d'abord sortir une review de drama ^^ 

    Les commentaires sur babelio pour une nuance de vampire sont aussi assez positifs mais moi j'ai pas du tout aimé... c'est vrai qu'il se lit facilement mais c'est beaucoup trop niais et cliché ><

     

     

    4
    Muguette
    Lundi 5 Septembre 2016 à 20:12

    Exactement les mots que je cherchais niais et cliché surtout cliché! J'ai l'impression que ça empire au fur et à mesure des années. Vu que j'ai la chance d'avoir 2 sources de bibliothèques je fais de plus en plus de plongées dans ce qui a été écrit au moins 20 ans avant. Beaucoup moins de déceptions. Donc j'ai réservé le livre perdu des sortilèges pour Noël -- lu par Ausana -- . Il est assez populaire donc il y a 7 personnes avant moi...  ma tante qui tient un un cercle de bibliothèque dans  le fin fond de l'Alberta m'en a dit beaucoup de bien. ( une place qui te plairait je pense mieux encore que l'Alaska) Bientôt de la neige de l'espace en masse. Une moyenne de 1er voisin situé à 11 /km. et les loups... ça me réveillait la nuit quand j'étais petite... Brrr... y en a moins.......

    La référence de Retour à maison haute c'est Brenda Jagger. je confonds toujours Belva Plain, elle, et l'autre.Quand je vais chez ma tante il y a plutôt des parutions d' il y a longtemps avant moi....................... comme il n'y a pas grand chose à faire à part rêver et lire j'en ai lu pas mal. Heureusement qu'Internet est passé par là, sinon il faut être un contemplatif pour y vivre... Internet a été pour ces coins du bout du monde ce que la roue ou le feu a été aux temps anciens.

    Un livre de semi fiction Russe ( rare ce genre en général c'est du policier ), qui sort vraiment du lot de tout ce que j'ai pu lire  ; au début,  il faut s'accrocher parce que c'est nébuleux comme l'intrigue mais une fois qu'on y a pris goût.............. en fait on met longtemps à savoir ce que sont les personnages. Sorciers, vampires, ou bien autre chose...

    Sergueï LoukiamenKo : Les sentinelles de la nuit / Les sentinelles du jour / Les sentinelles du crépuscule.

    Je termine le tome 4   :  Vénéneuse...

    Description

     

    L'histoire se déroule à New York au XIXeme siècle. C'est l'histoire d'Elizabeth Holland : le premier chapitre est... son enterrement. Elizabeth est morte la semaine où elle devait épouser Henry Schoonmaker, un parti utile à la famille car les Holland sont ruinés. Elizabeth, elle, n'a aucune envie d'épouser Henry ; d'autant plus qu'elle en aime un autre : Will, auprès de qui elle a grandi et qui n'est autre que le domestique de la maison. Comment échapper à un mariage contre son coeur ? Scandales, drames, complots avec humour et passion ! Le roman d'une jeune fille libre... en 1899 à Manhattan !

     

     

     

    Rebelle t 01

     

    Bon je n'oublie pas Queen's Flower.... c'est dur parfois, de se partager entre un livre et un drama... Bon  la vie n'étant qu'une suite de dilemmes je tire souvent à pile ou face avec mon dollar de naissance....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :