• [book] Les Ombres de Katyn ∞ Review

    LES OMBRES DE KATYN, PHILIP KERR

    [book] Les ombres de Katyn ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : Les ombres de Katyn
    Auteur : Philip Kerr
    Nombre de pages : 465 pages
    Genre : Roman policier et historique
    Éditeur : Du Masque, 2015

    S Y N O P S I S

       Mars 1943. Le Reich vient de perdre Stalingrad et le moral est au plus bas. Pour Joseph Goebbels, il faut absolument redonner du panache à l’armée allemande et porter un coup aux Alliés. Or sur le territoire soviétique, près de la frontière biélorusse, à Smolensk, ville occupée par les Allemands depuis 1941, la rumeur enfle. Des milliers de soldats polonais auraient été assassinés et enterrés dans des fosses communes. Dans la forêt de Katyn, aux abords de la ville, des loups auraient d’ailleurs déterré des fragments de corps. Qui est responsable de ce massacre ? L’Armée rouge sans doute. Pour Goebbels, c’est l’occasion rêvée pour discréditer les Russes et affaiblir les Alliés. Il a l’idée d’envoyer sur place une autorité neutre, le Bureau des crimes de guerre, réputé anti-nazi, pour enquêter objectivement sur cette triste affaire. Le capitaine Bernie Gunther, qui y officie est la personne idéale pour accomplir cette délicate mission. Gunther se retrouve dans la forêt de Katyn avec une équipe pour exhumer les quatre mille corps des officiers polonais et découvrir la vérité, quelle qu’elle soit.

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Je lis très peu de roman policier (voire pas du tout), ce fut donc une grande première pour moi et si je me suis lancée dans la lecture de ce roman, c'est avant tout à cause de son contexte historique. En effet, le roman se déroule entre mars et mai 1943, une époque à laquelle l'Allemagne d'Hitler a connu quelques revers et certaines tensions se cristallisent y compris au sein de son entourage et le roman s'intéresse à un événement que l'Histoire n'a pas vraiment retenu : le massacre de milliers de sergents polonais à Smolensk en Russie. C'était notamment un événement dont je n'avais pas connaissance et j'ai été ravie d'en apprendre plus à ce sujet à travers ce roman.

       Il est évident que ce roman est très documenté et se base sur des faits historiques : c'est l'aspect qui m'a le plus intéressée dans ce roman. En effet, Philip Kerr fait intervenir dans son roman de nombreux personnages historiques aux noms tristement célèbres : Hitler, Goebbels, Himmler. Mais il remet également en avant certains personnages que l'Histoire a oubliés mais qui ont également eu un rôle à jouer dans cette guerre (Canaris, von Gersdorff...), comme le souligne la note de l'auteur en fin de roman. L'auteur se base sur de nombreux faits historiques qui donnent de la consistance au roman et suscite l'intérêt du lecteur. Au début du roman, il aborde la situation des Juifs et des Berlinois : les Juifs n'ont pas accès aux abris anti-bombes, il y a eu une manifestation des femmes allemandes pour libérer leur mari juif... Et je pensais que cela allait continuer ainsi, qu'on allait s'intéresser de plus près à leur vie, mais il n'en fut rien. Le contexte historique demeure néanmoins omniprésent et j'ai apprécié qu'il s'intéresse à des aspects souvent oubliés, notamment le rôle de la propagande. On voit vraiment qu'il y avait une grande tension entre l'Allemagne et les Alliés, mais aussi entre l'Allemagne et la Russie, et que tout était une question de manipulation du public pour se forger une certaine image. L'auteur aborde également les divers complots et attentats pour tuer Hitler et le rôle des aristocrates dans cette Allemagne nazie. Je dois avouer que j'ai appris énormément de choses, ce qui fait que j'en garde un avis quand même positif car quand je lis un roman historique, je suis souvent motivée par l'envie d'en apprendre plus, par la soif de connaissances et je trouve que c'est plus amusant de découvrir les faits à travers un roman qu'à travers un livre d'histoire, je dois admettre que de ce point de vue là, le roman est réussi.

    Je jetai un coup d'oeil à ma montre en me disant que, si j'applaudissais, c'est parce que le discours de Hitler n'avait duré que dix relativement brèves minutes, mais c'était un mensonge, et je le savais ; applaudir un discours du Führer était juste de l'instinct de conservation : la salle était truffée de membres de la Gestapo.

       Et il s'agit malheureusement de la seule qualité que j'ai trouvée au roman. Selon moi, sans le contexte historique et l'habile association de personnages historiques et de personnages fictifs, l'histoire est assez plate et tire vraiment en longueur. On suit l'enquête du capitaine Bernie Gunther (personnage fictif qui fait l'objet d'une série qui a valu de nombreux pris à l'auteur) sur ce qui s'est passé dans la forêt de Katyn, mais très vite, la fiction prend le dessus sur l'Histoire : Bernie se détourne du massacre des soldats polonais pour s'intéresser aux meurtres de soldats allemands dans la région, ce qui m'a un peu déçue. J'avais envie de connaitre les tenants et les aboutissants du massacre, l'histoire du meurtre des soldats allemands - fictif - m'intéressait beaucoup moins. D'ailleurs, sans la note de l'auteur en fin d'ouvrage, j'aurais donné une moins bonne note au roman car il m'aurait laissée sur ma faim. La fin est abrupte, on ne donne aucune information sur les résultats de l'enquête internationale sur le massacre et pire encore, vu que l'assassin meurt avant de pouvoir parler, on ignore ce qu'il voulait dire par "Cependant, cela pourrait vous intéresser de savoir que la vraie raison pour laquelle j'ai tué les deux téléphonistes n'est pas exactement celle que vous avez évoquée. Il y a une autre..." et j'ai trouvé cela extrêmement frustrant : faut-il lire les autres romans de Philip Kerr pour en apprendre plus ? Je suis probablement bien trop curieuse... J'ai également ressenti cette frustration en lisant des répliques en russe dans le roman : pourquoi l'auteur ne donne-t-il pas une traduction des phrases en russe ? Faire parler ses personnages dans une autre langue peut conférer un aspect authentique au roman, mais quand on ne parle pas russe, on ne comprend pas et on a l'impression qu'on nous empêcher d'accéder à certaines informations.

       J'ai également été déçue par le traitement des personnages féminins. Si on leur donne un rôle actif en début de roman avec la manifestation pour la libération des maris juifs, elles sont ensuite dépeintes comme des objets, le narrateur les caractérise uniquement par leur aspect physique et souvent leur beauté... J'aurais aimé que l'on dépasse cet aspect superficiel pour s'intéresser de plus près à leur personnalité, à leurs actes, et qu'on leur donne une place dans l'Histoire. Et pourquoi les personnages féminins doivent toujours être d'une beauté affolante ?!

    Ce sont toujours les femmes qui reconstruisent les civilisations que les hommes se sont appliqués à détruire.

       Le roman m'a semblé vraiment très long, selon moi, on aurait pu l'écrire avec moitié moins de pages car il y a beaucoup d'informations que j'ai jugées inutiles. Il m'a fallu un mois pour arriver au bout du roman et ce fut extrêmement pénible... À la fin de la première partie, j'ai failli lâché l'affaire, mais j'avais envie de connaitre les causes du massacre des Polonais et je ne m'attendais pas à ce que l'enquête soit axée sur le meurtre des téléphonistes. J'ai également trouvé que le roman était très violent et beaucoup de situations m'ont semblé injustes. Je pense (et j'espère) que l'auteur a agi ainsi afin de mettre en évidence l'absurdité de cette guerre et de montrer qu'il existait des hommes - dans tous les camps - qui avaient une opinion différente sur la situation. Néanmoins, j'ai trouvé qu'il aurait pu s'abstenir sur certains points : j'ai été tout particulièrement choquée par la description des larves sur les yeux de la jeune russe pour déterminer l'heure de sa mort. De plus, Bernie Gunther est un meurtrier, alors comment peut-il s'en tirer impunément ? J'ai trouvé le capitaine vraiment très antipathique. Pour moi, il se rapproche d'un anti-héros : il est détestable en tant qu'être humain mais ses propos ne sont pas dénués de justesse. Je l'ai tout particulièrement remarqué dans ses échanges avec le docteur russe (rares dialogues que j'ai trouvés intéressants dans le roman) : que cela soit le gouvernement allemand ou le gouvernement russe, ils ont tous les deux commis des actes effroyables envers leur propre population et les gens vivent dans un climat d'une violence inouïe qui justifie parfois certains comportements.

       J'aurais aimé que la partie "note de l'auteur" soit plus longue car c'est vraiment la partie qui m'a le plus intéressée dans ce roman et je pense que je vais essayer de lire les ouvrages que l'auteur suggère :

    [book] Les ombres de Katyn ∞ Review [book] Les ombres de Katyn ∞ Review [book] Les ombres de Katyn ∞ Review  

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★☆☆☆   

       J'ai aimé le contexte historique du roman et la recherche documentaire en amont. Ce fut vraiment très intéressant d'un point de vue historique d'aborder une partie de l'Histoire qui est souvent passée sous silence. Mais sans le contexte historique, l'histoire n'a aucun intérêt. Les personnages ne sont pas attachants, on n'arrive pas à se plonger dans l'histoire et il le roman est beaucoup trop long : on a l'impression que l'on ne va jamais en finir et quand on arrive enfin au bout, on se demande juste "tout ça pour ça ?", c'est vraiment frustrant. 5/10. 

    S.


  • Commentaires

    1
    muguette
    Samedi 29 Octobre 2016 à 21:48

    Aucune chance que je lise ce genre de récit...  par compte je viens de tomber sur un site de livres qui propose un concept qui s'apparente à ta box cuisine . Sauf que là, ce sont des livres...  je te mets le lien.

    À quand les box (es ) cute men ??? 

    Je ne peux malheureusement pas tester parce que c'est un site Français qui n'envoie pas au Canada. je vais quand même persévérer et voir si il n'y a pas d'équivalent à ces box livres ici... vu que j'aime pas du tout  les livres numériques.

    http://www.leseditionssharonkena.com/538-les-box

      • Samedi 29 Octobre 2016 à 22:06

        Il existe des box en tout genre. Mais c'est vrai que la livraison est souvent un problème. Moi qui suis belge, je n'ai pas accès à la plupart des box françaises non plus (ou les frais de port sont exorbitants).

        Il existe aussi : 

        http://onceuponabook.fr/

        https://www.uppercasebox.com/

        https://www.cratejoy.com/owl-crate/ (très connu)

        https://www.cratejoy.com/the-bookish-box/

        https://thebookdrop.cratejoy.com/

        https://www.cratejoy.com/book-case-club/

         

        ^^

    2
    Lundi 13 Février à 18:21
    It's awesome to go to see this website and reading
    the views of all colleaguees about this article,
    while I am also keen of getting familiarity.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :