• [book] Les Obscurs T.3 ∞ Review

    LES OBSCURS TOME 3 - LEUR APPARTENIR, R. EVE

    [book] Les Obscurs T.3 ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : Les Obscurs. T2 : Leur appartenir.
    Auteur : R. Eve
    Nombre de pages : 290 pages
    Genre : Roman fantastique
    Éditeur : Autoédité, 2017

    S Y N O P S I S

       Suite à l'enlèvement de Karen et ce qui est arrivé à Firiel, Natacha sent le piège se refermer sur elle. Elle voudrait fuir mais après avoir goûté au sang des Obscurs, nul ne peut s'en sortir indemne.

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Une fois n’est pas coutume, j’ai rapidement lu ce troisième tome de la saga Les Obscurs et le moins que l’on puisse dire est que ce tome ne se distingue pas par sa qualité littéraire. Si j’avais espéré une amélioration dans la qualité de l’écriture de l’auteure, j’aurais été fortement déçue car ce tome reste pour mon plus grand déplaisir dans la lignée des précédents, voire pire avec toutes les transcriptions de SMS (je déteste ça !!!!!). Cette fois-ci, le nouveau mot fétiche de l'auteure est "blondinet/blondinette", non mais sérieusement, qui parle ainsi au 21e siècle ? Ça confère encore plus une image de gamine insupportable à Natacha. De plus, j’ai vraiment trouvé les pensées du personnage et les longues descriptions (surtout vestimentaires) plus que déplaisantes, au point de lire en diagonale une bonne partie du texte tellement j’en avais assez d’être dans la tête de cette petite boudeuse qu’est Natacha. Car oui, Natacha ne s’améliore pas au fil du récit, elle reste une personne extrêmement désagréable à mes yeux, égoïste, boudeuse, matérialiste (même si elle aime dire le contraire et juger les « riches »). Elle est d’une telle désinvolture que j’ai eu très souvent envie de l’étrangler. Je trouve la construction du personnage des plus incohérentes : elle dit se soucier énormément de son amie Karen, qu’elle est tout pour elle, qu’elle est comme une sœur et bla bla bla, mais dès que les Obscurs sont présents dans sa vie, elle en oublie sa meilleure amie et ne pense qu’aux deux hommes (et la nouvelle venue). J’ai rarement vu une telle hypocrite ! Rajoutons à cela son côté versatile : elle traine avec l'un des frères et après ose dire qu'elle a "des sentiments véritables" pour le second... On est tellement dans le cliché des mauvais soap operas... Et ça ne s'arrête pas là car maintenant Mlle Natacha se comporte aussi comme une perverse qui ne pense qu'au sexe avec ses "J'aime quand son regard ténébreux caresse mes courbes avec envie" (dire qu'on voulait la faire passer pour une jeune fille timide et pas portée sur la gent masculine dans le tout premier tome) et "Je me blottis contre lui, frustrée de ne pouvoir le posséder", mais vas-y, fais-toi plaisir ! Jette-toi sur lui qu'on en finisse enfin, cède à tes pulsions, ma chère ! 

    Il a beau être impressionnant, je ne me laisserai pas démonter une fois de plus. Je ne suis pas sa chose, sa soumise ou je ne sais quoi encore. (#j'en doute fortement, toi petite chose soumise et malléable#)

       Je crois que le summum de cette vanité est l’une des dernières scènes du roman, quand elle rentre chez elle, ne pense qu’à sa pizza, à sa douche alors qu’on l’a mise en garde… J’ai presque ri quand elle découvre ce qui s’est vraiment passé dans sa chambre tellement elle méritait à mes yeux d’être punie. Et pensez-vous que cet événement va faire gagner en maturité Natacha ? Que nenni. Elle ne trouve rien de mieux à faire que de se jeter dans la gueule du loup… J’espère vraiment qu’elle s’est plantée sur toute la ligne et qu’elle a encore une fois fait un mauvais choix, que cette fois-ci, elle va enfin souffrir et que cette mauvaise histoire va se terminer car je suis à bout. J’ai tellement envie de connaître le mystère qui entoure les Obscurs que je continue ma lecture afin de savoir notamment qui sont les vrais méchants de l’histoire, mais par pitié, sacrifiez cette pimpêche de Natacha qu’on n’ait plus à supporter ses pensées plus futiles les unes que les autres ! On tombe vraiment dans le cliché du personnage féminin stéréotypé, fade, sans aucune volonté qui se fait manipuler aisément… Ce n’est même plus risible à ce stade, c’est juste révoltant et agaçant. L’histoire aurait mérité tellement mieux ! Une solide héroïne, attachante et déterminée, à la place de cette gamine susceptible !

    Mes yeux n'arrivent pas à se détacher d'eux et basculent sans cesse de l'un à l'autre sans savoir lequel est le plus attirant ce soir. J'ai envie de me baffer à forcer de penser à des choses pareilles ! (#Ne t'inquiète pas Natacha, tu n'es pas la seule à avoir envie de te gifler#)

       La seule chose positive de ce tome, c’est qu’il fait réellement avancer l’histoire. Ça bouge pas mal contrairement aux deux premières parties : on en apprend beaucoup plus sur le passé des deux jeunes hommes et les Obscurs. J’en attendais beaucoup de la venue du nouveau personnage féminin, je suis juste déçue qu’elle soit à nouveau si stéréotypée. Un peu d’originalité bon sang !

       En conclusion, un énième tome qui se lit rapidement, mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable. Je pense néanmoins lire la suite (surtout après la révélation à la fin du tome qui laisse présager de nombreux rebondissements) en espérant que ce sera enfin le dernier tome, histoire de clôturer cette saga qui m’a rendue accro tout en me faisant détester l’héroïne principale… Étrange mélange de sentiments.

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★★☆☆   

       Cette saga me laisse perplexe car je dois admettre que les tomes se lisent avec une facilité déconcertante. Un véritable page turner alors qu’au final, le contenu est bien maigre. Je pense que l’écriture à l’indicatif présent participe à ce phénomène car ça rend la lecture très aisée, on peut suivre l’intrigue sans trop réfléchir. Il y a également de bons éléments qui arrivent à ménager le suspense et donnent envie de découvrir la suite (tout le mystère qui entoure la « race » des Obscurs et leur monde)… Je suis donc un peu dépitée : je déteste le personnage principal, la qualité littéraire du roman laisse à désirer, mais je ne peux m’empêcher d’attendre le prochain tome qui sortira en juin (d’après ce que j’ai compris) afin d’en apprendre plus car la fin bouscule tous les repères que j’avais réussi à mettre en place jusque-là. Je pense néanmoins que l’auteure aurait largement pu condenser tout cela en un seul tome et en faire un bon roman si elle n’avait pas désiré en faire une longue saga au point de faire trainer les choses en longueur. L’histoire a du potentiel, mais il faudrait évacuer toutes les pensées puériles de l’héroïne et lui donner un véritable cachet. Sans oublier une bonne relecture de l'ouvrage avant publication car ce n'est pas normal d'avoir autant de coquilles dans chaque tome. 6/10.

    S.


  • Commentaires

    1
    sooki
    Mercredi 13 Juin à 12:08

    Bonjour,

    Je lis occasionnellement les critiques sur Babelio, j’y ai retrouvé la tienne, l’autre lectrice est hélas une inconditionnelle de cette saga ce qui fait qu’on ne peut pas considérer son avis comme une critique d’ouvrage (examen raisonné en vue de discerner ses mérites et défauts, ses qualités et imperfections).

    Ton avis est appréciable yes

    Encouragements pour tout happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :