• [book] La fille de Laiden ∞ Review

    LA FILLE DE LAIDEN, SUZAN TISDALE

    [book] La fille de Laiden ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : La fille de Laiden
    Auteur : Suzan Tisdale
    Nombre de pages : 464 pages
    Genre : Romance historique
    Éditeur : AmazonCrossing, 2016

    S Y N O P S I S

    Angleterre, 1343

       Orpheline de mère, Aishlinn est élevée par son père et ses frères, des êtres durs et cruels. Sa vie change à jamais la nuit où, confrontée à la terrible violence d’un homme, elle croit commettre l’irréparable et se voit contrainte de fuir son pays. Seule, à cheval, elle prend la route de l’Écosse. Son destin prend de nouveau une tournure inattendue lorsque, à bout de force, elle est secourue par une bande de guerriers Highlanders, menée par le redoutable Duncan McEwan. Mais elle découvre bientôt que si ce dernier est un féroce guerrier, il n’en est pas moins un homme bon et respectueux qui fait le vœu de la protéger. Entourée des Highlanders, Aishlinn reprend goût à la vie et découvre peu à peu que, loin d’être ordinaire et insignifiante comme elle le croyait, elle possède une force et un charme qui séduisent les hommes. Parviendra-t-elle à échapper aux Anglais lancés à sa poursuite ? Doit-elle résister à l’attirance irrépressible qui la pousse vers Duncan ? Au milieu des paysages sauvages des Highlands, Aishlinn, la fille de Laiden, va devoir faire face à son destin.

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers)

       Je me suis lancée dans la lecture de ce roman car j'ai été pendant très longtemps une grande amatrice de la collection "Les Historiques" de Harlequin et quand j'ai vu la couverture et lu le résumé du livre, ça m'a tout de suite rappelé ce type de romans donc je raffolais lorsque j'étais plus jeune (les jeunes filles en détresse était mon péché mignon). J'y ai retrouvé tous les ingrédients qui avaient su me charmer à l'époque : une héroïne qui n'avait pas une vie facile, s'enfuyait, tombait amoureuse, avec une touche d'aventure... Malheureusement, à l'heure actuelle, ce type de récit n'arrive plus à me subjuguer comme par le passé, j'ignore si c'est parce que j'en ai trop lu ou à cause de mon parcours personnel, mais quand je lis ce genre de romance, j'ai envie d'avoir quelque chose d'inattendu, ce que je pensais avoir trouvé dans ce roman dans la première partie, mais la suite m'a vraiment laissée de marbre.

    Ses yeux étaient d’un vert si prononcé… Ils contenaient beaucoup de douleur et de peur, trop à son goût. Mais quelque chose d’autre reposait juste sous la surface, quelque chose qui ne demandait qu’à être libéré. De la passion, du désir, oui ; mais pas dans un sens romantique ou physique. Non, il s’agissait de quelque chose de plus profond et précieux que ça. Au fond, elle voulait être plus que ce que les gens exigeaient d’elle, et c’était ce qu’il voulait lui offrir : la liberté d’être celle qu’elle était vraiment.

       Le début du roman m'a beaucoup intéressée et était très prometteur : Aishlinn a du caractère, elle a eu une enfance difficile et les circonstances l'ont poussée à s'enfuir, j'aime ce genre d'héroïne qui ne se laisse pas faire, qui n'est pas trop romantique, trop "lisse", même si au fil des pages, ses "premiers émois" la transforment un peu en ce personnage féminin fade que je retrouve trop souvent dans les romans sentimentaux. J'ai aussi apprécié le secret qui entoure la naissance de ce personnage, j'avais vraiment envie d'en apprendre plus sur sa mère et savoir qui était son père. C'est vraiment cette histoire de secret de naissance qui m'a poussé à continuer la lecture du roman car tout le reste est vraiment très cliché

    Ces pensées et désirs lui étaient auparavant totalement étrangers. Jusqu’à ces derniers jours, il s’était toujours imaginé être un esprit libre. Il n’avait jamais voulu être assujetti aux responsabilités qu’une femme et des enfants impliquaient. Il avait toujours apprécié de pouvoir aller et venir comme bon lui semblait, et il ne comptait plus la quantité de femmes avec lesquelles il avait partagé son lit. Mais aucune n’avait retenu son attention plus de quelques heures. Et aucune ne lui avait jamais fait désirer quoi que ce soit de plus que d’assouvir ses besoins physiques.

       Si j'ai apprécié que l'histoire se déroule dans les Highlands (j'ignore pourquoi, mais j'ai toujours plus apprécié un roman de ce type lorsque le beau mâle ténébreux était un highlander, les histoires de ces clans, les légendes qui entourent ces contrées m'attirent toujours autant), j'ai trouvé que le personnage de Duncan était d'une platitude horripilante. Oui, l'homme est beau, c'est un guerrier vigoureux, respecté par ses hommes, mais... devant la belle Aishlinn il devient tellement sensible... On voit bien que c'est une femme qui a écrit le roman et la psychologie du personnage masculin est vraiment à l'image de ce qu'on se fait dans notre imagination, mais j'ai trouvé ça un peu ennuyant (je n'arriverai jamais à comprendre comment un personnage masculin viril peut devenir un jeune homme au coeur tendre en l'espace de quelques pages...). Quant aux histoires de jalousie, elles m'ont bien fait rire tellement c'était ridicule. Je pense que si on enlève la partie "mystère de naissance", ce roman n'a vraiment aucun intérêt, même si l'histoire reste sympathique à lire, on a quand même un peu l'impression de tourner en rond, peu d'événements se passent en réalité, j'aurais peut-être aimé avoir un peu plus d'actions, de conflits entre les clans, de tension entre les Highlands et l'Angleterre car en se focalisant sur la romance, dépourvue de toute originalité, on s'ennuie un peu. 

    Merci à Netgalley de m'avoir fait découvrir ce livre.

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★★☆☆

       Un roman qui se lit facilement, une histoire assez banale quand on est habitué à la littérature sentimentale, pour ma part, j'ai regretté que l'on retombe dans des schémas auxquels on s'attend, peu de surprises, quelques incohérences et lenteurs, rien qui me donne envie de lire les autres tomes de la saga. 6/10. 

    S.


  • Commentaires

    1
    sooki
    Mardi 4 Juillet à 19:12
    en tous cas, une "review" qui n'est pas ennuyeuse à lire
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :