• [book] L'Épouvanteur, Tome 1 : L'apprenti-épouvanteur ∞ Review

    L'ÉPOUVANTEUR - TOME 1, JOSEPH DELANEY

    [book] L'épouvanteur, Tome 1 : L'apprenti-épouvanteur ∞ Review

    F I C H E   D U   L I V R E

    Titre : L'Épouvanteur, Tome 1 : L'apprenti-épouvanteur
    Auteur : Joseph Delaney
    Nombre de pages : 275 pages
    Genre : Roman fantastique/fantasy/jeunesse
    Éditeur : Bayard Édition Jeunesse, 2005

    S Y N O P S I S

       "L'Épouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d'être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. " Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'Épouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire... Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l'horreur commence...

    (c) AMAZON

    M Y   I M P R E S S I O N (attention spoilers) 

       J’aime beaucoup les récits fantastiques mais je déplore très souvent de trouver des schémas trop répétitifs, où la romance prend le pas sur le fantastique. À défaut de trouver un synopsis qui me plaise dans la littérature pour adultes, je me suis tournée vers la littérature jeunesse et j’ai été agréablement surprise. Il faut avouer que si Amazon n’avait pas fait une offre éclair sur le roman au format kindle, je serais probablement passée à côté. Je n’en avais jamais entendu parler et je trouve que la couverture ne donne pas très envie, mais au final, j’ai bien fait de me lancer.

    La pluie se mit à tomber. Froide, serrée, elle me cinglait le visage. Mon père l'aurait qualifiée de "pluie qui mouille". Toutes les pluies mouillent, évidemment. Mais certaines semblent plus déterminées que d'autres à vous tremper comme une soupe. C'était le cas de celle-ci, et je me hâtais vers la demeure de l'Epouvanteur.

       Le premier tome de cette série qui en comprend douze à l’heure actuelle met en place un monde qui ressemble très fortement au nôtre. En fait, du point de vue des lieux, je n’ai guère été dépaysée. J’ai rapidement situé l’intrigue quelque part en Grande-Bretagne car j’ai trouvé que la description des lieux s’y prêtait fort bien. Cela aurait pu me décevoir si je m’étais attendue à un monde utopique, mais cela ne m’a pas ennuyée. Au contraire, j’ai apprécié cet ancrage dans la réalité car cela permet de plonger le lecteur directement dans l’histoire vu qu’il ne perd pas ses repères.

       Ensuite, l’histoire en elle-même est bien écrite. L’auteur a un style intéressant, pas de longs discours ni de descriptions interminables, il dose juste comme il faut les deux pour que le lecteur soit pris dans l’histoire. J’ai trouvé son écriture vraiment fluide et j’ai lu le roman à la vitesse de l’éclair sans jamais m’ennuyer. J’ai beaucoup aimé suivre ce roman où le jeune Tom fait ses débuts en tant qu’épouvanteur. Dans son apprentissage, il m’a un peu rappelé le héros de Harry Potter. Il est un peu gauche au début, ne s’attend pas au destin qui est sien, il y a un secret de famille, par une série d’essai et d’erreur il apprend pour en sorti grandi. Le changement dans la psychologie du personnage n’est pas flagrant : l’auteur sait y aller doucement pour ménager le suspense et surtout ne pas donner l’impression que les choses vont trop vite. Il n’hésite pas à parler des craintes de Tom : l’apprenti est encore un petit garçon et tout comme le public auquel s’adresse l’ouvrage, il peut avoir peur la nuit, il a encore besoin des conseils de sa maman, etc. J’ai beaucoup aimé que le personnage central soit si jeune, j’avais peur que s’il avait été plus âgé, on soit à nouveau tombés dans les mêmes travers avec une romance qui prend le pas sur le roman d’apprentissage. J’ai également apprécié le côté didactique du livre : Tom doit à chaque fois noter ce qu’il découvre sur les créatures, tenir un journal, et ainsi, j’ai eu l’impression que moi aussi je faisais un apprentissage pour devenir épouvanteur car j’apprends en même temps que lui.

    Il n'y a rien dans cette maison qui puisse te nuire tant que tu te comportes bravement. Souviens-toi: l'obscur se nourrit de peur. Domine ta peur, et aucune ombre ne tentera quoi que ce soit contre toi.

       Si Tom est très attachant et qu’on a envie de voir comment il va finir par se débrouiller, un autre personnage a réussi à m’intriguer : sa maman. On parle très peu du passé de la maman de Tom, on sait juste qu’elle vient de Grèce (c’est d’ailleurs étonnant de retrouver un personnage d’origine grecque dans un roman fantastique), mais elle semble être un pilier du roman. Tom a beaucoup d’estime pour elle et j’ai parfois eu quelques hésitations : est-ce qu’il est en train d’idéaliser sa maman ou est-elle vraiment une héroïne ? Un véritable mystère entoure sa maman et ses pouvoirs… et le mystère n’est pas dévoilé à la fin du premier roman. On sait juste que le maître épouvanteur semble également la mettre sur un piédestal... comme j’ai été curieuse, j’ai été lire les synopsis des tomes suivants pour savoir qui était vraiment la maman et ça m’a beaucoup surprise, j’ai vraiment envie de lire les autres tomes pour connaître les détails et savoir comment ce personnage est mis en avant et comment son histoire est dévoilée.

       J’ai également apprécié le personnage d’Alice car au début on ne dit pas quel genre de « créature » elle est, on dit juste qu’il faut s’en méfier car… elle a des chaussures pointues. Ce personnage est vraiment à double tranchant et ambivalent, j’ai eu du mal à savoir si elle était vraiment gentille ou si elle était méchante, et cette tension entre le bien et le mal est vraiment présente chez elle tout au long du roman au point où Tom se demande s’il doit la tuer ou pas. J’avais un peu peur que l’introduction de ce personnage féminin fasse sombrer le roman dans la romance, mais pour le moment l’auteur a réussi à éviter cet écueil.

    - Je n'ai pas tout compris, à propos des sorcières, dis-je.
    - C'est simple, expliqua-t-il. Les pernicieuses sont mauvaises, les bénévolentes sont bonnes. Quant aux inconscientes, elles ignorent qu'elles sont sorcières. Et, comme elles sont également femmes, elles causent deux fois plus de problèmes. Ne fais jamais confiance à une femme!
    - Ma mère est une femme, répliquai-je avec un brin d'irritation. Et je lui fais confiance.
    - Les mères sont généralement des femmes, ironisa l'Epouvanteur, et généralement dignes de confiance au moins pour leurs fils.

       En évitant d’inclure des dizaines de personnages et en se concentrant sur quelques principaux, l’auteur ne se disperse pas et permet au lecteur de rester concentré sur l’histoire principale et le monde dans lequel il évolue qui ressemble tant au nôtre, avec un petit côté mystique et nébuleux en plus, le tout avec une grande justesse.

    E N   C O N C L U S I O N

    ★★★★☆      

       Même s’il s’agit d’une œuvre de jeunesse, ce roman peut être lu par tous avec une grande facilité. On est rapidement pris par l’histoire qui est très limpide, les personnages sont attachants et je ne me suis pas ennuyée une seconde. L’atmosphère du roman a un petit côté moyenâgeux : des petits villages éparpillés, des métiers simples et ruraux ; le tout avec un aspect « hanté » grâce aux gobelins, pendus, fantômes et sorcières. Je vais essayer de lire le Tome 2 bientôt car j’ai beaucoup apprécié cette histoire et je veux en apprendre plus sur les apprentis de l’épouvanteur qui ont précédé Tom ainsi que sur sa maman. Je mets 8/10 à ce roman car j’ai passé un excellent roman en le lisant.

    S.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Novembre 2016 à 18:55
    Je l'ai lu aussi. Beaucoup mieux que le film. J'ai le même avis que toi sur celui-ci et j'aurais aussi mis 8 ^^
      • Mardi 29 Novembre 2016 à 18:58

        Ausana plus rapide que l'éclair. J'ai à peine fini de faire ma pub à gauche et à droite que tu as déjà commenté mdr

        Tu as lu les autres tomes ? ^^

      • Mardi 29 Novembre 2016 à 19:16
        J'ai vu la notif sur twitter haha. Nop je n'ai pas encore lu la suite :/ Un jour sûrement
    2
    Mardi 29 Novembre 2016 à 20:34

    Ah je les ai pas lu, j'ai seulement vu le film mais ça à l'air mieux que le film !

    3
    Lundi 19 Décembre 2016 à 10:20

    Très bon choix de lecture que tu as fait là!!!

    Ce livre est un de mes préférés en livre Jeunesse, car il n'y a pas vraiment d'âge après tout pour lire ce genre de livre.

    Je l'ai dévoré du début à la fin, rien à voir avec le film "le septième fils" qui en est inspiré (genre juste les noms de personnages sont corrects).

     

    Qwenty, si tu veux quelques idées de lectures j'en ai quelques unes en rayon ;-)

    J'adore lire le Bit-Lit, fantasy et Jeunesse.

    Je te conseille vivement la saga "épée de vérité" de Kindwood qui ressemble un peu à l'épouvanteur ;-)

    4
    Muguette
    Mardi 20 Décembre 2016 à 19:39

    Je pensais avoir raflé en livre ado et jeunesse aux rayons nouveautés  tout ce qui est paru disons ces 7 années passées je ne comprends pas comment celui ci est passé à travers.

    Mon préféré reste La cité des ténèbres jusqu'au tome 4  après c'est du bourrage inutile...  et L'étrange vie de Nobody Owen.

    j'ai presque détesté bien que je me sois accroché jusqu'au 3, la série Tunnel. ( les bouquins ; rien à voir avec les versions vidéos ) Mais je n'ai pas encore pu en discuter parce que personne de ma connaissance ne l'a lu.

    Sinon ''Autre monde'' assez dur comme thème pour une lecture ado. Les Vampires de Manhattan pareil arrêt au tome 4.   L'Épée de vérité évidement....

    La Cité du gouffre  3 Pavés de 600 pages.

    Le dernier en date lu et relu, EX LIBRIS : Le bibliomancien  : Un humain qui extrait des objets  magiques de livres  genre H. Potter, le seigneur des anneaux, de La SF, ou de films comme la guerre des étoiles.

    Je passe  DIRECT à L' Épouvanteur....

    Je t'avais parlé de la recette du jus de poire chaud sorti du drama Y are the only... Une tuerie.. j'en ai fait et refait ...

      • Mardi 20 Décembre 2016 à 20:10
        Coucou Muguette,
        Tu m'as donné l'envie de lire "magie ex libris" merci à toi ^^
        Si tu es fan de bit-lit fait moi signe, je pourrai t'en conseiller pas mal.
    5
    Muguette à JOuss
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 01:24

    Merci tu peux me laisser des références elles seront bienvenues comme celles d' 'Ausana et de Qwenty. Le fait est que parfois j'ai la flemme de chercher un livre... et d'autres vu que je dispose d'une bibli gigantesque de 4 ét  et celle de l'  UQÀM,je peux y passer des soirée entières sans me décider tant le choix devient Cornélien. Donc je mets régulièrement une liste  dépannage en réserve. 

    Je ne suis pas encore adepte du numérique littérature,  je fais un peu relâche là dessus parce que je fais déjà mes études en show bizz avec ce support   mais ça s'en vient...

    Je viens de trouver un site de personnes ''généreuses'' un peu comme pour le fansub qui mettent des livres en lignes pas ''des vétustés classiques '', et proposent plusieurs formats adaptables par le logiciel calibre e book management et tu sais quoi eh bien même problème que pour le fansub un contingent d'ingrats qui réclament des titres et ne disent jamais merci !!!!

    Bon sur ce je souhaite un joyeux noël aux aficionados de  Satin's Diary et à la maitresse de maison cela va sans dire.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :